Projections et débats autour de la « Série 1re saison Doc patrimoine »  

« La dégradation de tous les patrimoines haïtiens, le défi de gouvernance des sites historiques et le sens aujourd’hui de l’engagement communautaire en faveur de la préservation du patrimoine », tels sont les points soulevés lors des projections de la Série 1re saison Doc/patrimoine tenues dans les locaux du CNIGS et IERAH/ ISERSS de l’Université d’État d’Haïti.

Publié le 2022-06-29 | lenouvelliste.com

Le vendredi 24 juin et le samedi 25 juin 2022, l'Institut haïtien | patrimoine & tourisme (INAPAT), en partenariat avec l’Organisation des cinéastes à l’émergence de nouveaux talents (OCENTAH) a organisé deux journées de projection et de conférence-débat. La première séance lancée avec un cadrage des professeurs Carline Jean-Baptiste, Jean-Sergo Louis et le sociologue Kesler Bien-Aimé a mobilisé l'attention du public.  En présentiel et en ligne les participants ont visionné les six minidocumentaires annoncés dans le menu. Ces matériaux filmiques traitent de diverses catégories de patrimoine, allant de pratiques culturelles immatérielles comme la Soup libète, les techniques et besoins de la riziculture dans le département de l’Artibonite aux monuments historiques, archéologiques et naturels. Tous enthousiasmés, le Dr Kenrick Demesvar, l’ingénieur Exequiel Semé, membre de la communauté du parc national La Visite et l’ancienne ministre de la Culture, Monique Rocourt ont discuté de la situation spécifique et globale des sites patrimoniaux haïtiens.

En présence des étudiants de l’Institut d’études et de recherches africaines, IERAH/ ISERSS, la deuxième journée lancée par Berno Augusma est tout aussi captivante que la première. Avec une intervention de Guibert Charles autour du rôle des Technologies de l'information et de communication (TIC) dans la valorisation du patrimoine culturel et naturel. Sa présentation donne suite à celle de Midson Jean-Batard. Sans langue de bois, ce dernier a introduit dans la réflexion un point crucial qui a fait réagir l’audience. Il dénonçait une sorte d’« appropriation bordélique » par le grand public du site de fort Jacques et Alexandre dans les hauteurs de Pétion-Ville / Kenscoff. Selon lui, ce nouvel usage ne fait que contaminer les fonctions symboliques de ce monument historico-militaire datant de la période post 1804.

Tout en étant consciente des nouveaux défis liés aux aléas environnementaux et croissance des populations qui habitent les sites patrimoniaux, l’assistance pointait du doigt l’irresponsabilité des institutions publiques préposées au service de protection, de préservation et de sauvegarde des sites culturels, naturels, y comprises les pratiques du patrimoine culturel immatériel haïtien. Cette Série 1re saison Doc/patrimoine et discussions vient de mettre au grand jour la problématique de l’engagement citoyen dans un contexte de désengagagement des pouvoirs publics locaux et nationaux.

En scandant dans l’assistance le slogan « gouvernons nos patrimoines… », l'Institut haïtien | patrimoine & tourisme (INAPAT) et OCENTAH donnent rendez-vous en juin 2023 aux gestionnaires, praticiens et détenteurs de patrimoine pour une 2e saison Doc/ patrimoine.

Alex Jean jeanalex@hotmail.com
Auteur


Réagir à cet article