Le consul d’Haïti à Santiago explique n’avoir jamais été arrêté et fait ses valises

Le consul « rappelé » d’Haïti à Santiago de los Caballeros, en République Dominicaine, James Jacques dit n’avoir jamais été arrêté, le vendredi 24 juin dernier, contrairement aux informations qui circulent. Parallèlement, en réaction à la note du ministère des Affaires étrangères et des Cultes adressée à l’Ambassade de la République Dominicaine en Haïti précisant que Jacques a été rappelé, ce dernier a décidé de laisser son poste au Consulat.

Publié le 2022-06-27 | lenouvelliste.com

Selon ce qui a été rapporté dans la presse et sur les réseaux sociaux, le consul haïtien « rappelé » à Santiago de los Cabelleros, James Jacques a été arrêté, vendredi 24 juin 2022 dans la soirée, pendant que la Direction générale des migrations (DGM) en République Dominicaine menait une opération dans un établissement commercial. Cependant, réagissant sur le déroulé des faits, le diplomate haïtien informe qu’il n’a jamais été arrêté. James Jacques fait savoir qu’il s’est rendu sur les lieux après avoir reçu plusieurs appels et est intervenu auprès des agents dominicains pour défendre les ressortissants haïtiens dont, selon lui, la majorité était en situation régulière.

« En tant que consul, ma présence n'était pas pour empêcher une opération mais pour fournir l'assistance demandée par les citoyens haïtiens résidant légalement en RD, et un dominico-haïtien détenu par les autorités dominicaines de l’immigration », a clarifié James Jacques dans une note publiée à la suite des événements.  A en croire le diplomate, il est volontairement monté dans l’un des bus de la DGM afin d’accompagner les compatriotes haïtiens. Les autorités dominicaines ont confirmé cette version des faits, selon le journal Listin Diario. « Le diplomate haïtien n'a jamais été arrêté ou maltraité par le personnel de la Direction générale des migrations, puisqu'il n'était pas sur les lieux, mais il est allé jusqu'à intervenir pour ceux qui avaient été arrêtés », informe les autorités dominicaines dans un communiqué rapporté par le journal dominicain.

Après les événements du 24 juin, le Ministère des Affaires étrangères d’Haïti a écrit à l’Ambassade dominicaine en Haïti pour attirer son attention sur le  fait que James Jacques a été rappelé et, en conséquence, n’a ni titre ni qualité pour signer un accord avec des entités administratives dominicaines.

En réaction, le diplomate haïtien a confirmé avoir effectivement été rappelé par le gouvernement haïtien. Cependant, il est resté au Consulat pour liquider les affaires courantes. « Si la lettre mentionne que je suis là en entendant l’arrivée de mon successeur, qu’est-ce que je fais là ? », a interrogé Jacques a l’émission Panel Magik, lundi 27 juin 2022. La lettre du MAE semble n’avoir pas plu au diplomate haïtien qui a décidé de se retirer du Consulat à Santiago de los Caballeros.  

« Par la présente, je tiens à informer le Ministre des Affaires Étrangères et des Cultes Monsieur Jean-Victor GENEUS ma décision à effet immédiat de laisser mes charges au Consulat Général d'Haïti à Santiago de los Caballeros en République Dominicaine suite à la publication de la lettre, envoyée par le dit Ministère a l'Ambassade de la République Dominicaine en Haïti disant que je suis un ex Consul pendant que, selon les principes administratifs, je liquidais les affaires courantes au dit Consulat », a écrit James Jacques dans une correspondance adressée au MAE, lundi 27 juin 2022.

Le diplomate poursuit en guise de précision: «  je rentre en Haïti dans les plus brefs délais. Je n'ai jamais eu l'intention de résister à l'ordre du Ministère, tout simplement, je voulais en tant que représentant du gouvernement haïtien assurer le bon fonctionnement du Consulat sur le plan administratif et être disponible pour nos compatriotes comme je l'ai fait dernièrement face aux agents de l'immigration dominicaine qui violaient les droits de nos vaillants entrepreneurs et nos paisibles citoyens en attendant l'arrivée de mon successeur ». 



Réagir à cet article