Jean Koquillon, le communicateur sélect

Paru, cette année, à C3 Éditions, l'ouvrage " Le communicateur select" de Jean Koquillon est conçu pour faire profiter des principes qui aident à bien préparer et réussir chaque prise de parole en public. En 12 chapitres, l'auteur expose d'excellents principes pour mériter la parole en public et faire impact en orateur prestigieux.

Publié le 2022-05-27 | lenouvelliste.com

D'emblée, l'auteur définit pour le lecteur le thème communication. Selon lui, elle est le résultat d'un ensemble de facteurs concourant à mettre en relation deux personnes au moins en vue d'un partage d'informations. L'acte de communiquer, c'est donc être en relation. Pour qu'il soit accompli, le message doit être transmis et réellement compris. Il se fait aussi le devoir de définir quelques principaux facteurs constitutifs de l'acte de communication. Emetteur, récepteur, message, référent, contexte, code et canal peuplent entre autres l'ouvrage.

La communication est une des caractéristiques fondamentales de l'être humain. Mais la compréhension est la base de toute réussite de l'acte de communication. Pour y parvenir, écrit l'auteur, il faut faire appel aux différentes fonctions du langage, telles qu'elles sont définies par le célèbre linguiste Roman Jakobson. Les fonctions du langage dont les suivantes: la fonction pratique qui sert à établir la communication entre l'émetteur et le récepteur. Elle intervient pour rendre la communication effective. Pour la fonction référentielle, le discours est essentiellement informatif. L'émetteur vise à fournir des renseignements à son récepteur. D'autres fonctions sont aussi à prendre en compte, à savoir la fonction metalinguistique, poétique, expressive...

Outre les fonctions du langage, l'orateur qui communique et se fait comprendre doit maîtriser certains astuces susceptibles d'impacter l'auditoire. Il doit modeler son image pour faire bonne impression. Il doit soigner l'image visuelle:  posture souple et stable, occupation de l'espace sans déplacements inopportune, regard porté sur l'auditoire, expression du visage, sont entre autres de l'image visuelle à adopter comme comportement. Il y a aussi l'image sonore qui porte sur la respiration, le temps qu'on doit prendre avant de parler sans oublier l'écoute  ou encore le feedback que renvoie l'auditoire. 

D'autres aspects sont aussi abordés dans cet ouvrage consacré à l'art oratoire. L'auteur propose des exercices appelés à faciliter une bonne performance oratoire. Ce sont des petites phrases qui requièrent une bonne articulation. Pour réussir ces exercices et avoir plus d'efficacité, l'orateur est appelé même à grimacer en exerçant sa langue et ses mâchoires.

Selon l'auteur, il faut aussi chercher toujours à maîtriser d'autres aspects décisifs  dans son intervention, comme la posture, la communication vestimentaire, le contrôle des gestes, le contrôle de la respiration la gestion de la voix, le micro, le contact avec le public et la gestion des tendances de l'auditoire.



Réagir à cet article