ONI: 5 millions de cartes d’identification produites, affirme Reynold Guerrier

Publié le 2022-05-26 | lenouvelliste.com

Le directeur général de l’Office national d’identification (ONI), Reynold Guerrier, était de passage à la matinale de Magik9 ce 25 mai. Le DG a profité de l’occasion pour donner des nouvelles de l'ONI qui a pour mission d’identifier tous les Haïtiens. Selon lui, plus de 5 millions de cartes d’identification ont été produites. « Nous avons réalisé 5 459 240 enregistrements, c'est-à-dire que nous avons franchi la barre des 5 millions de cartes produites. Sur ces 5 millions de cartes, 4 357 668 ont été livrées », a-t-il détaillé.

Le numéro un de l’ONI s’est réjoui que l'institution qu'il dirige assure une présence à la fois sur toute l’étendue du territoire et dans plusieurs pays où se concentre une bonne partie de la diaspora haïtienne. « contre vents et marées nous sommes présents à travers nos 147 bureaux communaux. Nous avons des mobiles qui se rendent dans les sections communales. Nous sommes également présents dans 5 consulats en République dominicaine, au Chili, au Brésil, au Mexique et aux Etats-Unis. Pour le moment, malheureusement, nous ne sommes pas représentés en Europe. Les équipements à cet effet sont là, mais il y a eu un retard sur la formation des techniciens. Mais nous travaillons là-dessus », a-t-il promis.

Selon le DG de l'ONI, plus de 1 million de personnes en âge de voter vont devoir retirer leurs cartes. Toutefois, Reynold Guerrier croit que le défi va au-delà de la production des cartes et vise à identifier tous les Haïtiens. « Le nouveau projet poursuit l’objectif de doter chaque Haïtien d’un numéro d’identification nationale unique, à partir de la naissance. Ce numéro sera la référence de chaque personne durant toute sa vie. Pour commencer, nous allons travailler avec le ministère de l’Éducation nationale pour l'identification de masse dans les écoles. Cela nous permettra d’identifier les 4 millions d’enfants dans le système scolaire. Ensuite, nous allons travailler avec les structures formelles d’accouchement, et les associations de sages-femmes . Nous irons dans les églises, les péristyles, etc. afin d’inciter les gens à identifier leurs enfants », a garanti le DG.

Reynold Guerrier, plus loin, a plaidé pour un cadre légal pouvant permettre la cohésion des organes techniques tels que l’ONI, les Archives nationales et l'état civil afin de mieux mener le processus d’identification. « L’ONI et l'état civil travaillent pour le ministère de la Justice. Les Archives nationales dépendent du ministère de la Culture. Selon la loi, le bureau d’état civil doit fournir un acte de naissance à chaque Haïtien. L’ONI a pour mission d’identifier chaque Haïtien. Il faut une cohésion entre ces structures. Ce qui permettra à l’ONI de fournir un numéro d’identification unique à chaque personne et transmettre ces données à l’officier d’état civil afin qu'il puisse lui délivrer son acte de naissance », a-t-il expliqué.



Réagir à cet article