Insécurité

Fusillade : Règlement de comptes à Carrefour, trois morts

Publié le 2022-05-16 | lenouvelliste.com

Des individus non identifiés circulant à motocyclette ont ouvert le feu, jeudi 12 mai 2022, sur un groupe de personnes à Lamentin 54, dans la commune de Carrefour. Le commissaire de police de la zone confirme au Nouvelliste la mort du policier Celan Guypson de la 28e promotion de la Police nationale d'Haïti (PNH), et de trois autres personnes. Un autre policier et un passant ont été blessés au cours de cette fusillade qui serait due à un règlement de comptes.

L'assassinat du syndicaliste de transports en commun Pascal Sainvalis, communément appelé Sanon, quelques heures avant, qui gèrait la station de Saint-Charles, semble être l'élément déclencheur de cette fusillade.

«  Il était aux environs de 11 heures du soir le jeudi 12 mai 2022 quand j'ai appris qu'il y a eu beaucoup de tirs à Lamentin 54. J'ai dépêché sur les lieux une patrouille qui a constaté sur place deux corps sans vie, deux hommes tués par balle. Deux policiers qui se trouvaient aussi dans la zone ont été grièvement blessés. L'un d'eux a succombé à ses blessures à l'hôpital. Au moins une autre personne a été aussi blessée », a expliqué au Nouvelliste le commissaire de police responsable du commissariat de Carrefour.

Selon les précisions de Pierre Belamy Samedi, les deux policiers victimes ne sont pas affectés au commissariat de Carrefour. Le policier tué était un résident de la commune, tout comme celui bléssé par balle.

D'autres sources contactées par Le Nouvelliste indiquent qu'il s'agit d'un conflit entre deux groupes de policiers qui se battent pour le contrôle de la station de Saint-Charles, la gare-routière qui déssert plusieurs zones du grand Sud.

«  Le syndicaliste Sanon, qui gèrait la station, avait été placé par un groupe de policiers. D'autres policiers désireux de profiter aussi des avantages économiques de cette station cherchaient à remplacer Sanon, ainsi connu, qui a finalement été assassiné », ont rapporté au journal des sources dans la commune de Carrefour.

Après l'assassinat de Pascal Sainvalis, l'autre groupe de policiers est passé à l'action. C'est ce qui aurait provoqué cette fusillade qui a coûté la vie à trois personnes, dont un policier.

Pour le moment, la situation reste tendue dans la zone de Lamentin.



Réagir à cet article