Melly Sings toujours à la conquête du HMI

Après avoir retenu l’attention du public en reprenant le titre « Kansè » avec Richard Cavé lors de la prestation du groupe Kaï offerte sur les réseaux sociaux en août 2020, la chanteuse Melly Sings a proposé quelques mois plus tard une adaptation du tube « No air » de l’Américaine Jordin Sparks. Environ un an plus tard, après avoir partagé des affiches avec artistes et groupes haïtiens en vue, on retrouve celle qui veut à tout prix s’imposer dans le HMI sur « Mwen Bless » aux côtés de Katalòg, chanteur du groupe Gabèl.

Publié le 2021-11-23 | lenouvelliste.com

Melly Sings, Melissa Raphael pour l’état civil, chanteuse d’origine haïtienne, a éveillé la curiosité des fans du compas avec son interprétation de « Kansè » lors du live du groupe Kaï diffusé sur les réseaux sociaux le 2 août 2020. Voulant profiter de ce grand coup de projecteur, l’artiste a sorti quelques mois plus tard « No air », une adaptation du hit des années 2000 chanté par les Américains Jordin Sparks et Chris Brown. La chanson, dit-elle pour expliquer son choix, fait partie de ses favoris et les paroles lui parlent particulièrement.

« Je voulais sortir un morceau original à l’époque, mais j’ai finalement opté pour l’interprétation. On travaillait encore sur ma chanson et je ne voulais pas perdre l’élan que m’avait donné ma prestation avec Richard en attendant trop longtemps avant d’offrir un nouveau produit au public », confie Melly. Ce n’est pas la composition originale que certains espéraient, néanmoins, avec ce cover auquel elle a ajouté une touche de compas et quelques mots de son créole aux accents new-yorkais, la chanteuse s’est retrouvée de multiples fois sur scène au cours de l’année 2021, partageant des affiches avec les groupes Klass, Gabèl, Nu Look… Elle était également aux côtés des dames du HMI, en l’occurrence Rutshelle Guillaume, Darline Desca ou encore Phyllisia Ross. Celle qui avait prêté ses services comme choriste pendant un certain temps à la formation musicale Nu Look a su visiblement s’assurer une place au-devant de la scène.

Parmi ceux qui ont découvert Melly Sings lors du la prestation live de Kaï, il y a aussi Katalòg, chanteur de Gabèl. Ils se sont rencontrés par la suite dans des activités de « Dr Love », le show de son collègue Flav, où la jeune femme était à l’affiche. La chanson « Mwen Bless », produite par Sexy Beef, devait être initialement interprétée par Blondedy Ferdinand et Katalòg. Le manque de disponibilité de la dame Blondelight a porté l’équipe à repenser ses plans. Quand il a fallu trouver une autre chanteuse, Katalòg a proposé Melly. « Il m’a appelée et m’a proposé la chanson. Il n’a pas pris en compte mon manque de popularité sur les réseaux sociaux et a mis le focus simplement sur mon talent », se rappelle la chanteuse, qui en profite pour exprimer sa reconnaissance envers Katalòg.

« Mwen Bless », chanson et clip, a été mis en circulation depuis le 15 novembre 2021. Complicité, joie, amour, c’est ce que montre la réalisation de Dominique Télémaque, selon Melly. « La vidéo montre deux personnes amoureuses l’une de l’autre et heureuses ensemble », affirme-t-elle. Bien sûr, les images sont belles. Affriolantes aussi... surtout quand on repense à cette partie où la plantureuse Melly entame une séance d’essayage sous le regard d’un Katalòg jouant à l’amoureux.

Entre les artistes la collaboration a été facile. Bien à fond dans leur tournée promotionnelle, ils ont tous deux confiance dans le potentiel de leur travail. « Jusqu’ici tout va bien », nous dit Katalòg. « On a un retour très positif du public et beaucoup de personnes qui ne connaissaient pas encore Melly ont eu la chance de la découvrir », poursuit-il, soulignant que cette dernière a déjà été ajoutée au line-up de certaines activités après la sortie de « Mwen Bless », notamment celles où son groupe, Gabèl, doit se produire. « J’ai d’autres chansons qui sont prêtes. Mais je ne voulais pas sortir une chanson juste parce qu’il me fallait sortir une chanson. Je veux faire un impact, marquer les esprits. Mais surtout, je voulais me présenter au public de la meilleure façon possible », précise pour sa part celle qu’on retrouve aussi sur le morceau « Bood Up », figurant sur le dernier volume de « Djaz la » de Shedly Abraham.

Melly Sings, qui pense être sur la bonne voie, promet par ailleurs de faire entendre parler d’elle bien plus au cours des mois à venir. Une chanson propre à elle dans un futur proche, des collaborations avec des artistes étrangers et bien sûr tout plein de prestations : c’est ce qu’elle dit avoir en préparation, sans rien cacher de son excitation et de sa joie. L’Haïtiano-Américaine qui n’a pas encore visité la terre de ses parents espère aussi arriver à se connecter davantage avec le public haïtien.



Réagir à cet article