Lancement du QE3, l’incubateur de l’UNIQ

Publié le 2021-10-01 | lenouvelliste.com

Espace d’encadrement entrepreneur (QE3) est le nom du premier incubateur universitaire lancé, ce vendredi 1e octobre à l’Université Quisqueya dans l’idée de transformer les jeunes en créateur de richesses. Instigateur du QE3, Benito Clermont a présenté les membres de l’équipe constituant l’incubateur et la vision de celle-ci : « Créer un nouveau modèle d’entrepreneurs innovants interconnectés et répondant à des problématiques d’intérêt général tout en respectant l’écosystème naturel, social, économique, politique pour construire ensemble un futur meilleur. »   

Faciliter la création, la formalisation, l’accélération d’entreprise dans le milieu universitaire, transformer des entreprises traditionnelles en entreprises innovantes, permettre la création de richesses durables en Haïti en lien avec l’international sont entre autres quelques objectifs du QE3 que l’entrepreneur Benito Clermont a présenté avant de mettre l’accent sur la mission de cette nouvelle structure.  « Accompagner les créateurs d’entreprises en leur permettant de mieux ficeler leurs projets et de rencontrer des investisseurs susceptibles de les financer. Nous offrons un espace approprié pour l’apprentissage et la création de projets. »

Fort de ses expériences, Benito Clermont croit qu’il n’existe pas un problème de financement. Pour lui, les banques ne peuvent pas prendre des risques avec l’argent de ses clients pour les accorder n’importe comment. Ce qui manque aux entrepreneurs avant tout, selon lui, c’est un bon programme d’accompagnement et un bonne équipe d’accompagnement. « Il est important d’avoir une équipe d’accompagnement. L’incubateur va prendre vos idées pour les évaluer ainsi que les personnes qui les proposent. Il est possible à quelqu’un d’avoir une bonne idée sans pour autant qu’il soit en mesure de la matérialiser.  Nous sommes là pour accompagner l’entrepreneur avec son idée pour lui aider à trouver du financement. Encore, le QE3 ne vas pas rester là, il va continuer d’accompagner l’entrepreneur à travers un programme durant six mois après le financement. Dans le cadre dudit, le QE3 offrira des services de marketing et de gestion ainsi qu’un accompagnement sur le plan juridique », a expliqué M. Clermont.

Pour sa part, Clifford Jaspin qui a prononcé les mots d’introduction en absence du Recteur déplore la réalité actuelle faisant de l’Etat haïtien le premier employeur dans le pays. Il a souligné le côté précaire de ces emplois qui ne débouchent pas sur un plan carrière et qui de plus pénalisent l’Etat.  Pour lui, il faut changer de cap et transformer les jeunes en créateur de richesses. De son avis, le QE3 est un outil à dupliquer partout dans le pays pour aider les jeunes.

Dans son discours, M. Jaspin a aussi adressé quelques mots aux jeunes qui n’ont pas un point de repère pour pouvoir aller vers l’avant. « Il y a beaucoup de jeunes qui ont investi entre six à dix mille dollars américains dans un voyage périlleux en vue de rentrer aux Etats Unis mais au final sont faits refouler. S’il y avait plusieurs structures comme le QE3, pour accompagner ces jeunes, les encourager à aller vers l’entrepreneuriat, peut-être, ils auraient pu constituer un capital au lieu de jeter tout cet argent par la fenêtre. Ça aurait pu changer leur vie », a indiqué Clifford Jaspin.   

      

De son côté, le doyen de la Faculté des sciences économiques et administratives (FSEA), Maxon Julien a mis l’accent sur l’importance du QE3. Il a fait savoir qu’avec cet incubateur, l’UNIQ veut être une université entrepreneuriale. « L’incubateur est là pour faciliter la matérialisation des idées. N’importe quel étudiant ayant un plan d’affaire peut contacter le QE3. Les meilleurs plans d’affaires seront sélectionnés. C’est difficile d’accompagner tout le monde. On ne pourra pas transformer tous les poussins en papier qui sont à la bibliothèque en de vrais poussins mais avec le QE3, le miracle est possible. À chacun de vivre ses rêves. C’est le moment de passer aux activités entrepreneuriales concrètes », a soutenu Maxon Julien

Pour l’instant UNIQ s’engage à financer le QE3 en attendant qu’il y ait d’autres partenaires qui rejoignent le projet comme le Capital Bank.

  



Réagir à cet article