Jean Emmanuel Jacquet, nouveau ministre de la Culture et de la Communication, a visité Le Nouvelliste

Ancien journaliste culturel, auteur, Jean Emmanuel Jacquet, ministre de la Culture et de la Communication du gouvernement d'Ariel Henry, a rendu visite au doyen de la presse haïtienne, le vendredi 30 juillet. En attendant la feuille de route du gouvernement, le ministre souhaite soutenir les opérateurs culturels, dynamiser le marché du livre, de l’artisanat, de la mode, entre autres.

Publié le 2021-07-30 | lenouvelliste.com

Il fréquentait les couloirs de ce ministère comme journaliste culturel et collaborait avec certains ministres. Aujourd’hui, il est le titulaire du ministère de la Culture et de la Communication. Une dizaine de jours après son installation, Jean Emmanuel Jacquet a décidé de rendre visite au doyen de la presse haïtienne qui publiait certaines de ses publications par le passé. Le ministre affirme que c’était une fierté de voir ses écrits publiés dans le plus ancien quotidien francophone de la Caraïbe. « Par ma visite, je voulais saluer le travail du journal qui a su tenir pendant tout ce temps (123 ans). Pour y arriver, il faut de la passion… », a indiqué Jean Emmanuel Jacquet, qui a dirigé la Direction nationale du livre (DNL) pendant un an avant ses nouvelles fonctions.

Le ministre s’est longuement entretenu avec le directeur général du Nouvelliste, Max E. Chauvet, sur les problèmes et les opportunités non explorées du secteur culturel. « Je voulais aussi renouveler le partenariat qui existe entre le ministère et Le Nouvelliste dans l’organisation de certaines activités culturelles (Livres en folie, Artisanat en fête) et voir comment en créer d’autres », a souligné Jean Emmanuel Jacquet, passionné du livre.

Pour l’instant, le ministre n’a que ses sensibilités en termes de politique. Il dit attendre la feuille de route du gouvernement qui doit être fin prête sous peu. N’empêche qu’il entend « appuyer les opérateurs culturels, dynamiser le marché du livre, de l’artisanat, de la mode, moderniser et commercialiser les fêtes traditionnelles (patronales, carnaval, gédé, etc.) et créer ou aménager des infrastructures culturelles. Depuis plusieurs années, il n’existe aucune salle de cinéma à Port-au-Prince alors que jadis chaque quartier à Port-au-Prince avait son cinéma. Le Ciné Triomphe, qui a été réaménagé sous l’administration de Michel Martelly, reste fermé. Le ministre ne se montre pas insensible à une telle situation.

Qui est Jean Emmanuel Jacquet ?

Jean Emmanuel Jacquet a grandi à Camp-Perrin, commune du département du Sud, située à une vingtaine de kilomètres de la ville des Cayes. Passionné des lettres, Jean Emmanuel Jacquet s’est dirigé vers l’Ecole normale supérieure (ENS) de l’Université d’Etat d’Haïti. Il a aussi étudié le droit à l’École de droit et des sciences économiques des Gonaïves (EDSEG).

En tant que professionnel, Jean Emmanuel Jacquet a travaillé au bureau de communication de la présidence, entre 2011 et 2019. Il était membre du cabinet du Premier ministre Jack Guy Lafontant en 2018 et directeur de cabinet de l’ancienne directrice générale de l'Electricité d'Haïti (Ed'H) Andress Appolon, en 2014.

Jean Emmanuel Jacquet, qui fêtera ses 40 ans le 26 décembre prochain, est l’auteur de Trapèze, son dernier livre qui a été finaliste du prix du Festival de la poésie francophone de Montréal.



Réagir à cet article