QQA : Rutshelle Guillaume cible d'autres marchés

Le troisième album de Rutshelle Guillaume, QQA (Quoi qu'il advienne) est dans les bacs depuis ce vendredi 18 juin. En 15 tracks, la Rebelle joue sur la diversité et cible visiblement d'autres marchés musicaux.

Publié le 2021-06-18 | lenouvelliste.com

En plus de « Ou se yon melodi », « Rete la », versions originale et remixée, « MPLA », déjà disponibles auparavant, il faut ajouter « Guantanamo », « Nou fini », « Poze » avec Salatiel, « Lost without you », « Sa k rive nou » feat Singuila, « Fou », « All on me » sur lequel l'on retrouve le rappeur Wendyyy, « QQA » et « Made by God ».

QQA est un album à dominance Zouk et Compas. Cependant, il est coloré d'une panoplie d'influences musicales. Un peu d'afro, bien sûr, à côté de Salatiel sur « Poze ». Ainsi que « Sa k rive nou » avec la collaboration de Singuila. « M pa p mouri » sonne Reggae. « Quoi qu'il advienne », titre éponyme du projet, est à mettre dans la catégorie de musique urbaine.

Pour parvenir à cette diversité, Ruthselle a dû faire appel à six producteurs, français, africains et haïtiano-Américains, a-t-elle confié dans une vidéo sur sa chaîne YouTube. « Au début de ma carrière je chantais du gospel, ensuite je me suis mise à faire du Jazz. J'ai fini par me rendre compte que j'étais à l'aise sur tous les instruments, peu importe la tendance et aussi les mélanges de sonorité. Je voulais exploiter cette versatilité sur QQA et essayer du coup de conquérir d'autres marchés », a expliqué la chanteuse qui présente QQA comme un « challenge ».

Le multilinguisme, l'amour comme thème dominant

Le succès mondial de « Jerusalema », écrite en Zoulou, a prouvé que la langue n'est pas vraiment une barrière quand il s'agit de faire bouger les gens. Ne dit-on pas que la musique est un langage universel ? Par contre, chanter dans une langue familière au public visé facilite un peu la tâche. Le créole haïtien, le français et l'anglais sont tous présents sur QQA. Les textes mélangent créole, français et/ou anglais.

À ce titre, la majeure partie de « Made by God » est en anglais et le reste, en créole. « We are made by God to prove that love exists. If ever i get lost, i know my soul will find yours (Nous sommes faits par Dieu pour prouver que l'amour existe. Si jamais je me perds, je sais que mon âme retrouvera la tienne) », sont les paroles du refrain. « Valè mizè m konnen m pase. Bagay ou pa t ap janm panse. Ou vin nan lavi m pou yon rezon, menm lè gen fènwa w ban m direksyon », est un extrait du même texte. « Poze » pour sa part est un texte trilingue.

L'amour reste toutefois le thème dominant de QQA, comme c'était pressenti avec les chansons qui l'ont annoncé. On retrouve aussi de la sexualité (All on me) et Wendyyy sur un terrain qu'il connaît bien. « Mwen vle w all on me », invite Ruthselle. « Mennen kokoye a ban mwen, kite m manje nannan. Mwen poko fè w anyen, poko rele manman. Kounye a m pral fè w jemi, fè nanm ou deplase. Jistan je w vire lanvè tankou w t ap trepase », répond le King.

« QQA » et « Poze » traitent de motivation personnelle, à l'instar de « Rendez-vous au sommet » sur l'album Rebelle (2017). « S'il y a une chance de réaliser mes rêves, j'irai quoi qu'il advienne », lance Rutshelle Guillaume dans « QQA ». Sur « Poze », il s'agit d'exhorter à rester « Poze » face aux commentaires nocifs des gens et de continuer à aller de l'avant.

Par ailleurs, la présence de Wendyyy sur l'album se fait déjà remarquer. L'audio de « All on me », chanson sur laquelle il place ses lyrics et son flow, est le seul des titres récemment révélés à avoir été déjà écouté plus de 115 milles fois sur YouTube dans la soirée du vendredi 18 juin. La présence des étrangers sur l'album semble aussi payer. « Poze » vient en deuxième position avec 42 000 écoutes, suivi de « Sa k rive nou » pour 27 000. « Lost without you » se démarque aussi. 25 000 écoutes sur YouTube dans la soirée de sa sortie, elle est aussi déjà au top de iTunes en France.

Le vidéoclip de « MPLA » (Mwen pa la ankò) est publié quelques heures après la sortie de l'album. C'est le troisième clip de QQA après « Rete la » et « Ou se yon melodi ».



Réagir à cet article