Livres en folie: virtuelle, la 27e édition entame sa dernière semaine

Publié le 2021-06-07 | lenouvelliste.com

Situation de pandémie oblige, la 27e édition de Livres en folie est virtuelle. Comme la 26e édition. Les lecteurs sont invités à faire leurs emplettes sur le www.livresenfolie.com. Les organisateurs, des partenaires et l’un des invités d’honneur ont rencontré la presse ce lundi pour une conférence de presse de mi-parcours. Michel Soukar et Jean-Claude Martineau partagent le podium d’honneur de cette 27e édition. 

Michel Soukar a remercié les organisateurs d’avoir fait choix de lui et de Jean-Claude Martineau comme invités d’honneur. Il a aussi remercié les organisateurs qui honorent chaque année le livre, qu’il considère comme le « meilleur ami de l’homme ». « Avec le livre, nous apprenons d’abord à nous concentrer. Avec la concentration, nous apprenons à réfléchir, à penser. Aujourd’hui, notre pays a besoin de la production d’idées et de réflexions. Quand nous lisons, nous apprenons à nous concentrer, à réfléchir et à penser. Nous honorons donc cette première faculté qui fait de nous un homme. Le livre est donc le meilleur ami de l’homme. Un livre lu c’est une amitié partagée. Un livre maltraité c’est une amitié bafouée », théorise-t-il. 

Michel Soukar applaudit le fait que chaque année, l’événement Livres en folie rappelle que le livre existe. « Pour nous, aujourd’hui, bizarrement dans ce pays déchiré, c’est un jour de fête. Parce que nous avons toujours aimé les livres. Nous avons toujours aimé l’esprit, le plaisir du texte. Grâce à l’organisation de Livres en folie, vous pourrez donner du sens, malgré la pandémie, à cette fête de l’esprit », soutient-il. 

Frantz Duval, rédacteur en chef du Nouvelliste, a salué l’immense carrière de Michel Soukar. Il a remercié l’auteur d’avoir accepté d’être co-invité d’honneur de la 27e édition. « Michel Soukar est d’abord journaliste. C’est aussi un analyste, un écrivain, un historien, une voix connue sur signal FM et d'autres médias. Il a une longue histoire dans la lutte pour la démocratie en Haïti. Livres en folie est très honorée du fait que Michel Soukar a accepté d’être l’invité d’honneur de cette 27e édition », a assuré Frantz Duval.

Le directeur général du journal Le Nouvelliste, Max Chauvet, est intervenu sur la vente en ligne. Il dit avoir constaté que nombreux sont ceux qui éprouvent des difficultés à acheter sur le site internet. « Assez souvent, les concernés n’ont pas suivi à la lettre le guide opératoire. Pourtant c’est relativement simple. Il faut s’assurer d’avoir une bonne connexion internet. Il faut aussi demander de l’aide aux jeunes car ils maîtrisent mieux les outils technologiques et les techniques d’achat en ligne. Si vous échouez à la première tentative, ne soyez pas découragés. Essayez encore ou trouvez quelqu’un pour vous aider », a suggéré Max Chauvet. 

Comme c’était le cas l’année dernière, la traditionnelle quinzaine du livre est réduite à sa plus simple expression, ce, afin de limiter la propagation du coronavirus. Toutefois, soutient Emmelie Prophète, les auteurs ont pu parler de leurs ouvrages sur Magik9, Télé 20, Ticket, Le Nouvelliste et sur tous les autres medias qui les accueillent.« J’encourage les auteurs à répondre aux sollicitations des médias afin de permettre au public de découvrir leurs ouvrages. Je les encourage également à communiquer sur ces ouvrages sur les réseaux sociaux afin de toucher le plus de lecteurs possible », a-t-elle déclaré.

Depuis le début, la Unibank est aux côtés du Nouvelliste dans l’organisation de Livres en folie. Cette année encore, cette banque facilitera l'achat en ligne via sa carte de crédit, sa carte de débit Unibank Tout Kote et les débits de compte. Dominique Alexandre assure que la banque 5 étoiles a mis tout en branle pour que l’événement connaisse, encore une fois, le succès cette année. « Il sera possible de faire des achats non seulement sur le site de Livres en folie, mais aussi sur le site de la Unibank. Comme à l’accoutumée, nous offrons 44% de rabais sur le prix de tous les ouvrages. En utilisant la Unicarte, les clients bénéficieront de 10% de rabais additionnel », a-t-il indiqué. 

Pour la 27e édition de Livres en folie, la Société Barbancourt et sa fondation supportent les deux invités d’honneur. En effet, deux ouvrages de chacun des deux invités d’honneur sont ré-imprimés grâce au support de Barbancourt. La Banque interaméricaine de développement supporte aussi cette grand-messe du livre en aidant à la publication des titres, une première cette année pour les deux institutions. Thaïs Elie, brand manager de Rhum Barbancourt, qui a évoqué ce support lors de la conférence de presse, a fait part de l’immense honneur de l'entreprise qu'elle représente de contribuer à la réussite de cet événement. « Livres en folie est une belle initiative. C’est pour cela que la Société Barbancourt et la Fondation Barbancourt y prennent part avec fierté », a-t-elle dit.



Réagir à cet article