Haïti dans le tréfonds des classements

Publié le 2021-04-21 | lenouvelliste.com

Haïti vient de perdre quatre places dans le classement mondial 2021 établi par Reporters Sans Frontières sur la liberté de la presse.

Quatre places, cela peut paraître pas grand-chose aux yeux de certains. C’est beaucoup pourtant. Et ce qui inquiète c’est la tendance. Nous perdons pied depuis des années, à chaque nouveau rapport, le pays s’éloigne des rangs vertueux pour retourner dans les profondeurs en compagnie des pires pays en matière de respect de la liberté de la presse.

Dans la mauvaise partie de la liste, on côtoie les pays qui ne respectent pas les droits humains et ceux qui s’éloignent des critères d’une démocratie en bonne santé.

Cela commence par la presse et cela va se poursuivre dans tous les autres classements à venir. Nos indicateurs sont au rouge, nous dégringolons.

Dans un autre pan de l’activité nationale, la gourde aussi s’enfonce. Elle perd chaque jour quelques centimes face au dollar américain.

Pour cette raison et à cause d’un renchérissement des prix de plusieurs matières premières et denrées sur le marché international, la vie chère ronge le pouvoir d’achat de chaque haïtien, particulièrement celui des plus vulnérables.

Un malheur n’arrivant jamais seul, l’État est obligé de subventionner chaque jour un peu plus les produits pétroliers pour garder les prix inchangés à la pompe. Cette subvention s’ajoute aux taxes non perçues par les finances publiques.

Pour apaiser la grogne probable de la population, l’État renonce à ses taxes et se prive de moyens qui pourraient servir autrement au bien-être du pays.

Déficit budgétaire chronique et vie chère en bonne santé vont eux aussi peser sur d’autres indicateurs qui pousseront Haïti dans les tréfonds de tous les classements en 2021.

Avec des problèmes aussi graves sur les bras, on comprend bien que les autorités ne se préoccupent pas de l’état de santé du respect des droits humains et de la liberté d’expression. Et pourtant, ils devraient. Il n’y a rien d’anodin et de sans conséquence dans ces classements. On commence par chuter dans ce premier classement de l’année et on continuera à chuter dans les autres. Il n’y aura pas de miracle.



Réagir à cet article