Une manifestation en corbillard pour réclamer la libération de Kénol Félix

Publié le 2021-03-25 | lenouvelliste.com

Après une semaine de séquestration, Kénol Félix, propriétaire de l’entreprise funéraire Sainte-Rose de Lima, est toujours entre les mains de ses ravisseurs. Selon un groupe de protestataires qui réclamaient à cor et à cri, le jeudi 25 mars 2021, sa libération, la personne qui était allée à la rencontre des kidnappeurs pour verser la rançon a aussi été enlevée et séquestrée. Ils sont à présent deux à attendre leur libération.

En signe de protestation à l’enlèvement de Kénol Félix, un cortège de plus d’une vingtaine de corbillards et d’ambulances appartenant à différentes entreprises funéraires au centre-ville de Port-au-Prince a défilé dans les rues de la capitale, donnant un concert de klaxons pour faire entendre leur voix. De la rue de l’Enterrement, où le cortège est parti, sirène hurlante, les véhicules ont observé un arrêt dans les environs du Palais national. Les protestataires ont été par la suite chassés par des agents de l’Unité de sécurité générale du Palais national (USGPN). 

Lesprotestataires se sont rendus devant les locaux du ministère de la Justice et de la Sécurité publique (MJSP) pour exiger la libération de la victime et délivrer leur message contre l’insécurité et le kidnapping. Après quelques minutes de stationnement, des agents de la Brigade d'opération et d'intervention départementale (BOID) leur ont intimé l’ordre de quitter les parages du ministère.

Selon les manifestants qui sont des proches et des propriétaires d’autres entreprises funéraires, le gouvernement peut intervenir en faveur de Kénol Felix, enlevé vendredi 19 mars, à la rue Saint-Honoré par des hommes lourdement armés. Certains d’entre eux ont fait savoir que Kénol Félix est un homme souffrant et que son cas nécessite de soins.



Réagir à cet article