Jeux Olympiques de Tokyo 2020/Qualifications zone Concacaf

Webbens Princimé pour écrire une page d’histoire Olympique en football

Le 19 mars 2021 Haïti fera son entrée en lice dans la dernière ligne droite des éliminatoires des JO Tokyo 2021 en affrontant le Honduras. Confirmé comme sélectionneur olympique, selon ce qu’il a déclaré lors d’une intervention à la 220e édition de l’’émission très prisée « 109 sports » sur Magik 9 ce lundi 1er mars, Webbens Princimé, dit Itala, aura pour mission de qualifier la sélection nationale masculine haïtienne pour une phase finale des Jeux Olympiques et réussir là où Patrice Dumont*, à Colorado en 1991, et Wilner Étienne** en mars 2008 à Carson City, avaient échoué.

Publié le 2021-03-01 | Le Nouvelliste

Écrire une page d’histoire avec la sélection nationale haïtienne olympique, en prenant une des deux places disponibles pour Tokyo lors des Jeux Olympiques Tokyo 2020 devenus Tokyo 2021, c’est la difficile mission qui attend le sélectionneur Webbens Princimé, dit Itala à la tête, de la sélection nationale haïtienne olympique masculine. Au travail depuis quelques semaines déjà, le sélectionneur confirmé à son poste lundi, avait effectué une pré-sélection de 50 joueurs en vue de préparer cette dernière phase des éliminatoires qui auraient dû se tenir en mars 2020 et pour lesquelles la sélection nationale haïtienne avait été à Guadalajara au Mexique avant que les autorités de la Concacaf n’aient reporté la compétition pour cause de Coronavirus. Depuis en attente de cette participation, Haïti à longtemps attendu avant que la Concacaf n’ait décidé de le programmer à partir du 18 mars 2021 toujours à Guadalara au Mexique. Forcément avec une année en plus certains joueurs qui auraient dû être olympiens à moins de 23 ans ne pourront plus l’être, ce qui a obligé le sélectionneur à faire appel à pas mal de nouveaux joueurs.

50 pré-sélectionnés pour mars 2021

4 gardiens de buts (Allan Jérôme du Don Bosco, Marc Emy Florestal du Baltimore, Alexandre Pierre du RC Strasbourg et Garrison Innocent du Stade Malherbe de Caen ont retenu l’attention du sélectionneur qui s’est passé du même coup de Josué Duverger, qui évolue au Portugal), 12 défenseurs ( Jean Sébastien Lauture de Leonesa, Djimmy Band Alexis du FC Lori, Odilon Jérôme et Jean Gardy Innocent  du Don Bosco, Emerson Thibert du Cavaly, Emerson Georges et Denilson Pierre du Violette AC, Martin Expérience du SC Avranches,Joël Henry de l’Aigle Noir, Wendy Saint-Félix du Real Hope FA, François André Dulysse de New England Révolution, Jean Fritz Boorn de Sittard FC sont retenus au point qu’un jeune joueur comme Denso Ylysse est oublié)  16 milieux de terrains ( Carl-Fred Sainté du Violette AC, Emmanuel François de Rodez FC, Lewerton Pierre du Dunkerque FC, Dutherson Clerveaux du Cavaly AS, Bicou Bissainthe du Real Hope FA, Brian Jean Rémy, Chevreuil de Bourges, Clifford Thomas de l’Arcahaie FC, Johab Pascal du Girondin de Bordeaux, Denley Jean-Jacques et Dorlus Éliader du Don Bosco, Jean Junior Vedrine Fabrice de Cosmopolites FC, Johnson Jeudy du Real Hope FA, Shelove Archelus de Naestved BK , Christopher Atthys de l’Inter de Milan, Brian Labissière du Lepuy) seront là même si on peut noter les absences d’un  Kenley Dede ou d'un Jean Dany et 18 attaquants (Anderson Nalien de Triomphe AC, Michenaider Chéry, Stevenson Clark Nathanaël Guillaume et Roberto Badio Louima du VAC, Peterson Junior Joseph du Tempête FC, Fredler Christophe du RC Strasbourg, Ronaldo Damus de Orange Country SC, Jonel Désiré de Uratu FC, Angélot Exilus du Real Hope FA,  Nael Weloffsky Élysée du CS Herediano, Verset Queran du Paris Saint-Germain, Don Deedson Louicius du Hobro IK, Schneider Borgelain de Philadelphia U, Steevenson Jeudy de l’América FC, Marc Jeffrey Pierre de Coutada FC, Elney Sébastien du Maryland, Karl Andy Bell du Virgen del Carmino, Richelord Spranglers de NAC Breda sont les pré-retenus.

Sur l’évolution des préparations

« Nous sommes en retard dans notre préparation. Nous avons de grosses faiblesses tactiques qu’il nous faudra combler, cependant nous avons le potentiel pour affronter des formations comme le Honduras et le Salvador et enfin le Canada dans la course d’abord à une des deux places qualificatives du groupe maintenant en jeu pour le match décisif des demi-finales. Nous espérons pouvoir grandir pendant la compétition  comme pour mieux nous adapter au contexte pendant que les équations à résoudre vont se compliquer au gré de l’évolution de la compétition», a dit en substance le sélectionneur.

Sur le programme des matches de préparation

«Nous jouerons un match amical contre l’Arcahaie FC et un autre contre le Violette d’abord avant notre éventuel départ que nous souhaiterions être le 7 mars pour Guadalajara. J’ai souhaité qu’on aille là-bas assez tôt pour pouvoir nous acclimater et jouer au moins deux matches amicaux pour pouvoir effectuer les dernières mises au point technico-tactiques et être plus compétitifs », a-t-il continué en évoquant en outre un petit match de préparation contre une sélection composée de jeunes amateurs mexicains pour marquer leur arrivée au Mexique.

Sur les objectifs vises

« Notre espoir réside dans le fait que nous devons préparer notre compétition car on ne fait pas don des résultats dans les compétitions. Les résultats s’acquièrent sur le terrain. Je vise toujours la première place quand je participe à une compétition : « Je déteste partir perdant d’avance, je l’ai dit à mes joueurs et nous allons mettre les points sur les i pour essayer de gommer les failles technico-tactiques », a-t-il ajouté.

Sur sa nomination comme sélectionneur olympique

 « Le directeur technique national par intérim, Chéry Pierre, m’avait contacté puis le Secrétaire général de la Fédération haïtienne de football, Carlo Marcelin m’avait confirmé qu’on souhaiterait que je fasse le boulot. Enfin le nouveau président de la Fédération ou de la Commission de normalisation, Jacques Letang, m’a contacté officiellement le 28 février et nous avons posé les conditions de travails pour accepter le poste », a-t-il expliqué. Nous sommes en retard, nous avons le potentiel mais nous avons de grosses faiblesses tactiques qu’il nous faudra gommer et ce que nous devons savoir c’est comment seront nos adversaires que sont le Honduras et le Salvador, sachant que le Canada sera en forme. Nous visons une des deux places et nous visons surtout de grandir au cours de la compétition nous pensons avec cette croissance être en pleine compétition », a-t-il conclu en répondant à notre question sur le processus qui l’a conduit à ce poste. M. Princimé a aussi précisé que son travail comme sélectionneur olympique ne s’étend pas sur une longue échelle et que par conséquent il ne se voit pas contraint de démissionner de son poste de directeur technique du club récent champion national pour se consacrer uniquement à un poste qui se profile sur le court terme.

Sur le parcours qui attend Haïti en soi

Haïti fera son entrée en lice contre le Honduras le 19 mars à Guadalajara, elle affrontera ensuite le Canada le 22 mars avant de finir la phase round robin le 25 mars contre le Salvador. Au cas où Haïti prendrait la première ou la 2e place du groupe après le round robin elle croisera le fer avec le 2e ou le premier de l’autre groupe pour une place en finale de la zone concacaf, une place en finale qui sera synonyme de qualification pour les Jeux Olympiques de Tokyo.

*Nous citons ces deux sélectionneurs parce qu’ils ont été les plus proches d’une qualification pour les Jeux Olympiques en catégorie masculine.

Enock Néré
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article