La réponse de la FAO en 2020 à la crise humanitaire d’Haïti

Publié le 2021-01-13 | Le Nouvelliste

En réponse à la crise humanitaire en 2020, aiguisée par une hausse de 29% des prix des aliments et une réduction des opportunités de travail informel causée par la Covid-19, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), dans le cadre de son Programme de réponse d’urgence, a pu fournir une assistance immédiate à près de 1.2 million de personnes en situation d’insécurité alimentaire de crise et d’urgence moyennant un budget estimatif de 93 millions de dollars américains. C’est ce qu’indique un document émanant du Bureau de la représentation de la FAO en Haïti, dont une copie est parvenue à la rédaction, dressant le bilan de la contribution de l’agence onusienne à la crise humanitaire actuelle caractérisée par une réduction de la disponibilité alimentaire combinée à la crise socio-économique.

« La FAO a fourni une assistance aux divers secteurs agricoles (agriculture, élevage, pêche et forêt) en fonction de la période, du calendrier agricole et des spécificités des zones d’intervention. La FAO a également apporté son appui au Plan de préparation et de réponse du gouvernement pour la réduction de l’impact de la Covid-19 sur leurs moyens d’existence et leur sécurité alimentaire. Au total, 260 000 personnes, soit 22 % de la population ciblée, provenant des départements de la Grand’Anse, du Nord-Ouest, des Nippes et du Nord-Est, ont bénéficié de ces interventions de la FAO sur les douze derniers mois », peut-on lire dans ce document-bilan qui retrace les principales interventions de l’agence en vue de pallier la forte réduction de la disponibilité et de l’accessibilité des denrées alimentaires pour les ménages pauvres, en particulier ceux dont les moyens d’existence dépendent exclusivement de l’agriculture et de l’élevage.

À part les semences et matériel végétal de plantation et sanitaire, des femmes cheffes de ménage ont reçu des chèvres pour le repeuplement de leur cheptel tué par la sécheresse ou vendu en période de soudure. « Plusieurs milliers d’animaux malades provenant de ménages vulnérables dans les zones ciblées ont bénéficié des traitements vétérinaires suite aux cliniques mobiles organisées par la FAO, en collaboration avec les directions départementales du ministère de l’Agriculture », précise le Bureau FAO Haïti

 Le déficit hydrique a frappé les cultures de certaines localités du pays, provoquant une faible production de la saison de printemps 2020. À cela s’ajoutent les dégâts causés par la tempête Laura dans les départements du Sud et du Sud-Est.

Appui à l’horticulture

Avec un financement additionnel du CERF d’un million et demi de dollars américains, la FAO prévoit une assistance d’urgence à 4 000 ménages vulnérables (près de 20 000 personnes), en particulier des femmes cheffes de ménage et des ménages ayant des groupes vulnérables à leur charge habitant dans les zones urbaines et périurbaines de Port-au-Prince.

Cette assistance se fera à travers l’appui technique et en intrants/outils agricoles à 2000 ménages pour l’initiation de l’horticulture urbaine ; l’appui technique et la fourniture des poules pondeuses et de leurs aliments à 1000 ménages pour la production et la vente des œufs en initiation du petit élevage. Il est prévu également l’organisation d’activités de rétribution contre des travaux d’assainissement des quartiers en faveur de 1000 chefs de ménages vulnérables. Cette action permettra d’améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle par la restauration des moyens d’existence productifs.

Ses derniers articles

Réagir à cet article