La justice, d’une grève à l’autre

Publié le 2021-01-04 | Le Nouvelliste

L’Association des magistrats haïtiens a annoncé ce lundi la fin de sa grève qui durait depuis on ne sait plus quand.

Ce premier lundi de janvier, l’Association des greffiers haïtiens a annoncé le lancement d’une nouvelle grève à partir de ce mardi.

Une grève s’arrête. Une nouvelle grève commence. Dans le même secteur. La justice. Là où les corps de métiers sont imbriqués. Les uns étant dépendants de l’autre pour bien travailler.

La justice haïtienne est toujours en grève. En retard d’une grève. En avance d’une grève. Et quand personne ne grève, la pesanteur naturelle du système l’empêche de se presser pour évacuer le plus de dossiers possible avant la prochaine grève.

Depuis des décennies, la justice haïtienne souffre d’un manque de moyens, de budgets, de bonnes lois, de bons codes, de bons juges, de bons ministres, de bons avocats, etc. etc. Il y a toujours une pièce de la machine qui met le mécanisme judiciaire en panne. Toujours.

2021 s’inscrit déjà dans la continuité d’une justice faible. Ne demandez pas aux autres institutions de se porter bien quand la justice va mal.

Et ne vous étonnez plus si aucune autorité ne semble être attentive aux besoins de la justice ou si aucune autorité n’est impatiente de voir la machine judiciaire fonctionner.

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article