rapport annuel

Fondation Digicel : 179 écoles construites et plus de 60 000 enfants scolarisés

Publié le 2020-11-10 | lenouvelliste.com

Avec la construction du collège Saint-Louis Marie de Montfort à Delmas 31 et l’École nationale de Cotton à Jean-Rabel au cours de l’exercice fiscal 2019-2020, la Fondation Digicel porte à 179 le nombre d’établissements scolaires qu’elle a inaugurés dans tout le pays. Il y a aussi cinq écoles rénovées et trois autres qui sont en cours de construction pour ramener à 182 le nombre total des écoles construites. La Fondation Digicel est à l’heure du bilan. Elle a présenté, le mardi 10 novembre, son rapport annuel pour l’exercice fiscal susmentionné lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à l’hôtel Marriott.  

Construction d’écoles, développement professionnel, subvention, engagement des employés représentent les quatre axes autour desquels s’articulent les interventions de la Fondation Digicel qui prouve davantage son engagement actif à œuvrer pour le développement communautaire et le secteur éducatif dans le pays. « Pour l’exercice 2019-2020, la Fondation Digicel avait disposé d’un budget de 3,4 millions de dollars. Au total, la Fondation Digicel a investi 72,4 millions de dollars depuis son lancement en 2007 dans le pays », a affirmé Sophia Stransky, directrice exécutive de la Fondation Digicel. À travers ses actions, la Fondation Digicel a touché plus de 1,3 million de personnes et c’est plus de 60 000 élèves qui ont accès aux 179 écoles construites.   

« Maintenant, nous travaillons de concert avec le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), nos partenaires et nos formateurs, sur le Projet d’appui au renforcement des capacités des communautés scolaires pour une éducation de qualité (PARCCEQ) qui vise la pérennité des écoles, la participation communautaire dans la gestion des écoles et une éducation de qualité », a- t-elle poursuivi.  

Dans le cadre de ce projet, la directrice exécutive de la Fondation Digicel a fait savoir que 75 institutions scolaires s’ingénient à identifier les besoins de leurs communautés respectives pour réaliser des projets générateurs de revenu. « Les écoles font face à des difficultés pécuniaires puisque les parents n’ont pas les moyens pour financer l’éducation de leurs enfants. Avec ce projet, nous voulons nous assurer que les écoles ont un revenu pour pouvoir fonctionner », a expliqué Sophia Stransky.

Concernant le volet subvention, la Fondation Digicel a réalisé un investissement de plus de 65 millions de gourdes. C’est un axe stratégique pour la Fondation Digicel puisqu’il lui permet d’élargir son champ d’action pour répondre à des besoins réels dans d’autres secteurs importants.  Le programme de subvention de la Fondation Digicel se matérialise ces derniers temps à travers la campagne Konbit pou chanjman.

 « 16 projets communautaires, portant entre autres sur le captage d’eau, l’agriculture, l’environnement, l’élevage, ont été financés à hauteur de 800 000 gourdes chacun lors de la deuxième édition de Konbit Pou chanjman », lit-on dans le rapport annuel, soulignant que la Fondation Digicel a maintenu les financements réguliers de ses différents partenaires : Nos Petits Frères et Sœurs, HELP, Spécial Olympics, etc. Depuis son lancement en 2017 pour marquer les dix ans de la Fondation Digicel, la campagne Konbit pou chanjman se poursuit.

« Pour la troisième édition, nous avons reçu 390 demandes de subvention. Nous avons retenu 63 pour la deuxième phase. En fin de compte, les finalistes étaient au nombre de 25 projets. À cause de la Covid-19, il était impossible d’organiser une soirée pour la remise des prix mais nous avons fait 15 gagnants qui ont reçu chacun 1 million de gourdes et les dix autres finalistes avaient bénéficié chacun d’une subvention de l’ordre de 400 000 gourdes », a indiqué la directrice exécutive de la Fondation Digicel, soulignant que tous les projets répondent à un besoin communautaire.  Au total, la Fondation Digicel a financé 214 projets communautaires.  

La Fondation Digicel a aussi fait l'éloge de ses employés qui se sont donnés corps et âme pour permettre à ladite fondation d’organiser une levée de fonds au profit de l’hôpital Bernard Mevs, dépistage avec Spécial Olympics, finalisation de la place publique de Trou-Gilot et la distribution de cadeaux à 2000 enfants pendant la fête de Noël.  La Fondation Digicel avait aussi organisé une campagne de sensibilisation aux méthodes préventives pendant la période de Covid-19.

Participant à la cérémonie de présentation du rapport annuel de la Fondation, Jacques Yvon Pierre, coordonnateur technique du cabinet du ministre de l’Education, a remercié la Fondation Digicel pour sa contribution à la communauté éducative. « La contribution de la Fondation Digicel va dans le sens de l’amélioration d’accès à une éducation de qualité. Elle touche surtout la population marginalisée. C’est aussi une contribution à la gouvernance du système éducatif », a soutenu Jacques Yvon Pierre, précisant que la Digicel développe une relation dynamique avec les écoles et le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP).   

De son côté, le directeur du Centre d’études Gamaliel, situé à Béraud, 2e section communale de Torbeck, Lordé Fanel, a adressé ses remerciements à la Fondation Digicel pour avoir construit cet établissement scolaire et procédé à la formation des maitres. Après le passage de l’ouragan Matthew, la Fondation Digicel avait volé au secours des dirigeants du Centre d’études Gamaliel. « La Fondation Digicel a décidé de financer un projet de transformation de pistaches qui va aider le Centre d’études Gamaliel à résoudre certains problèmes et les planteurs de la communauté à augmenter leur production », a- t-il déclaré.   

Dans ses propos, Jean-Robert Séjour, responsable de l’ACEDLP, a raconté les difficultés rencontrées pour répondre à des besoins au niveau de leur communauté. Cette association se spécialise dans la pisciculture. Elle a accès à un financement pour la première fois grâce à la Fondation Digicel dans le cadre de la campagne Konbit pou chanjman. « Digicel a construit une école dans notre communauté et elle a aidé dans la gestion de l’institution scolaire.  Elle a aussi financé le projet d’ACEDLP qui a maintenant sa propre écloserie. C’est la Digicel seule qui réalise ces choses-là », a-t- il dit.   

Pour Jean Philippe Brun, directeur commercial de Digicel, la Fondation Digicel n’a cessé de contribuer à la fierté de la compagnie rouge. « Nous nous engageons dans l’éducation. Nous avons réalisé le plus gros investissement dans ce secteur qu’aucune autre compagnie n’a réalisé dans le pays », se réjouit Jean Philippe Brun.      



Réagir à cet article