Crise politique

Jovenel Moïse affirme qu’il est en discussion depuis trois mois avec de farouches opposants

Publié le 2020-10-23 | Le Nouvelliste

Si la question de dialogue en secret avec le président de la République divise l’opposition politique, c’est maintenant Jovenel Moïse lui-même qui confirme qu’il est en négociation avec des acteurs importants de l’opposition. Dans une adresse à la nation vendredi soir sur la Télévision nationale, le chef de l’État a précisé qu’il s’agit de pourparlers avec certains de ses plus farouches opposants.  

« Depuis trois mois, j’ai pris personnellement l’engagement de discuter avec plusieurs secteurs et d’importants acteurs de la scène politique », a informé le président de la République, qui, cependant s’est gardé de citer des noms. Il a toutefois indiqué que ces pourparlers étaient à une phase très avancée. « Nou diskite sou anpil sijè. Nou bwase anpil lide sou sa ki ka fè peyi a pran wout chanjman, estabilite, kwasans ekonomik, modènizasyon ak rekonsilyasyon nasyon an avèk tèt li », a-t-il dit.

Jovenel Moïse a fait savoir que les discussions vont se poursuivre sur plusieurs autres sujets. « Ce qui m’a plu le plus, des acteurs et des personnalités qui m’étaient totalement opposés, on croyait qu’on n'arriverait jamais à se parler, aujourd’hui, on a mis notre orgueil de côté pour sauver la patrie, le pays », s’est félicité le président.   

Le chef de l’État a aussi félicité ces acteurs de l’opposition qui, a-t-il dit, « ont mis de côté leurs intérêts personnels, leurs intérêts de clan pour accorder la priorité au pays et à l’intérêt collectif. Mettons de côté tout ce qui nous divise et qui empêche le pays de se développer et concentrons notre énergie sur ce qui nous unit, ce qu’on a en commun, Haïti », a exhorté Jovenel Moïse.

Il a reconnu que souvent la méfiance mine les efforts pour arriver à une entente. Selon le président, « il est temps de signer un pacte de confiance que nous accepterons tous de respecter sans que personne se sente perdant, mais que nous soyons tous des gagnants… »

Jovenel Moïse a indiqué qu’il était à la recherche de solutions pour sortir le pays de la crise actuelle sans exclusion. Il estime qu’il serait plus facile de trouver cette solution si tout le monde s’y prêtait.  

Encore une fois, le président a souligné à l'attention de ses opposants que c'est à travers les élections qu’on accède au pouvoir. « Se pèp la ki te ban m pouvwa, mwen vle ofri pèp la posiblite pou l di kiyès li vle pou dirije aprè 7 fevrye 2022. Le prochain président doit sortir d’élections libres, honnêtes, démocratiques, inclusives et transparentes », a-t-il déclaré.

« Après trois ans et huit mois à la tête du pays, j’ai la conviction que je dois continuer à me battre pour changer la gouvernance du pays », a-t-il affirmé. Pour lui, ce changement doit passer par le changement de la Constitution.

« Si nous ne nous mettons pas ensemble pour construire une nation dans laquelle nos enfants, les enfants de nos enfants puissent vivre dans la paix, la stabilité politique et la croissance économique, l’histoire nous jugera », a confessé le président de la République dans cette adresse à la nation.

Le locataire du Palais national estime que l’heure est arrivée de mettre un frein « à la machine de l’instabilité ». « Nous ne pouvons assister à la disparition du pays sans rien faire à cause de nos divisions, de l’instabilité et la violence aveugle », a-t-il exhorté.

Parallèlement, des organisations et personnalités politiques ont déjà rejeté toute initiative de dialogue avec le président de la République. Cette partie de l’opposition continue d’exiger sa démission avant le 7 février 2021.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".