Elections/CEP

Jovenel Moïse cherche à reconstituer le Conseil électoral provisoire

Publié le 2020-08-03 | Le Nouvelliste

Le président de la République n’en démord pas. Il veut à tout prix organiser les élections pour se faire remplacer au pouvoir le 7 février 2022 par un président élu. C’est le vœu le plus cher de Jovenel Moïse alors que l’opposition politique exige sa démission au plus tard le 7 février 2021. Une semaine après la démission en bloc des membres du CEP que dirigeait Léopold Berlanger, le chef de l’Etat cherche à reconstituer l’institution électorale.

Le directeur du cabinet du président de la République, Nahomme Dorvil, a déjà envoyé en ce sens des correspondances à des responsables de plusieurs secteurs de la société leur demandant de désigner un représentant au nouveau Conseil électoral provisoire dans un délai de 72 heures. Le secteur Vaudou multiplie les rencontres afin de donner une réponse au Palais national. Si le nom d'Enock Géné Génélus avait été cité lundi comme le choix de ce secteur, la mambo Evony Georges Auguste n’a voulu ni confirmer ni infirmer cette information pour le Nouvelliste. « Nous travaillons sur ce nom. Nous avons reçu plusieurs dossiers, on y travaille… », a-t-elle ajouté.

Pour sa part, Duclos Bénissoit, coordonnateur du Mouvement unifié des transports en Haïti (MUTH), confirme au Nouvelliste avoir reçu une correspondance du Palais national l’invitant à désigner dans un délai de 72 heures un représentant au CEP. « Le délai de 72 heures a déjà expiré alors que nous n’avons même pas entamé les discussions sur ce sujet au sein du MUTH », a-t-il dit au Nouvelliste.

La même correspondance du Palais national a été envoyée à quatre organisations syndicales. Duclos Bénissoit se demande si chaque organisation devrait soumettre un nom au président ou si elles devraient se concerter pour faire un choix commun et l’envoyer au président de la République.

Le professeur Jean-Robert Charles, le nouveau président de la Conférence des recteurs, présidents et dirigeants d’institutions d’enseignement supérieur haïtiennes (CORPUHA) a confirmé au Nouvelliste que le secteur Université a reçu du Palais national une correspondance l’invitant à désigner un représentant au CEP. « Nous avons déjà signifié notre position au président de la République. La CORPUHA n’est pas prête à participer à ce genre d’entreprises pour le moment. Ce n’est pas une priorité pour nous, pour le moment », a confié au journal le professeur Charles.

Le président de la CORPUHA a nuancé en disant que « la porte n’est pas fermée » « Nous sommes prêts à dialoguer comme d’habitude avec n’importe qui… », a-t-il fait savoir.

Une source proche du secteur patronal a confié au journal que ce secteur n’a pas encore reçu de correspondance du Palais national sur la formation du CEP. « Une éventuelle demande du président en ce sens fera l’objet d’une discussion au sein du Forum économique. Pour le moment, on n'en est pas là », a avancé notre contact.

Contacté par Le Nouvelliste, le porte-parole de la Conférence épiscopale d’Haïti (CEH) a fait savoir que l’Eglise catholique n’a pas encore reçu de correspondance du Palais national sur la formation du CEP. « La CEH préfère attendre cette correspondance pour donner son opinion sur la question », a indiqué le père Loudeger Mazile.

Yolette Jeanty, responsable de Kay Fanm, une organisation de défense des droits des femmes, a indiqué au Nouvelliste que les organisations féministes maintiennent leur position déjà exprimée le mois dernier. Elles n’entendent pas désigner de représentant au CEP.

Jusqu’au lundi 3 août, ni le secteur des droits humains ni le secteur de la presse n’avaient encore reçu de correspondance du Palais national sur le CEP.

Mackenson Cangé, membre du bureau de communication au Palais national, a fait savoir au journal que le chef de l’Etat entend reconstituer le CEP afin d’organiser des élections, desquelles sortira un président élu qui le « remplacera le 7 février 2022 » et combler les autres postes électifs.  « Le président a entamé un processus de dialogue avec tous les secteurs de la société pour arriver à la formation du CEP », a-t-il précisé, soulignant que la présidence a déjà écrit aux différents secteurs pour leur demander de désigner leur représentant au CEP.

Pour le moment, le président de la République a en sa possession le projet de décret électoral, puisqu’avant de démissionner en bloc les huit membres du CEP avaient eu le temps de soumettre le document au chef de l’État.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".