L’AJH condamne des attaques et menaces contre des journalistes

Publié le 2020-08-03 | Le Nouvelliste

L’Association des journalistes haïtiens (AJH) est montée au créneau pour dénoncer des actes d’intimidation et des attaques dont des journalistes sont l’objet. L’AJH dirigée par Jacques Desrosiers a dit relever pas moins de 3 faits similaires survenus au cours du mois de juillet dernier. 

« Cenès Joseph, journaliste à radio Phénix inter et correspondant de Radio sans fin (RSF) à Maïssade, dénonce des menaces dont il est l’objet depuis le 9 juillet 2020 de la part d’un groupe de militants se réclamant proches du Parti haïtien Tèt kale (PHTK).

Dans la soirée du mardi 28 juillet 2020, le journaliste caméraman de radio télé Mégastar Sétoute Yvens a été attaqué par des hommes armés dans le quartier de Drouillard, dans la commune de Cité Soleil, au moment où il rentrait chez lui à Duvivier, après une journée de travail.

Pradel Alexandre, correspondant de Radio nationale d’Haïti (RNH) à Saint-Marc et président de la Fédération des journalistes de l’Artibonite (FEJA), est accusé de corruption et menacé de mort par le chef de gang de Savien, dans la commune de Petite-Rivière de l’Artibonite, Odma Louissaint, a énuméré l’AJH dans une note de protestation. 

Dans la foulée, l’AJH souligne que « ces actes mettent en péril la liberté d’expression, la liberté de la presse et le droit à l’information garantis par la Constitution haïtienne et les différents traités et conventions relatifs aux droits humains, signés et ratifiés par Haïti ». « En 2020, des journalistes ne doivent pas être inquiétés pour des faits rapportés et des opinions exprimées dans l’exercice de leur profession », poursuit l’AJH, qui appelle les autorités policières et judiciaires à assumer leurs responsabilités. 

Ces 3 cas répertoriés par l’AJH sont les derniers en date d’une longue série d’attaques, de menaces et d’assassinats de journalistes en Haïti depuis deux ans environ. Intervenant à l’édition du week-end de Panel Magik, le secrétaire général de l’AJH a affirmé ces actes mettent en péril la liberté de la presse, la liberté d’expression  et le droit à l’information. « Les droits humains en général sont menacés. Haïti a signé un ensemble de traités, d’accords et de conventions sur les droits humains. Les autorités doivent veiller au respect de ces prescrits », tranche Jacques Desrosiers. 

Selon Jacques Desrosiers, les autorités ne sont pas appelées à publier des notes de dénonciation. « Les autorités doivent agir. Le ministère de la Communication doit, au niveau du gouvernement, exiger des actions. C’est la ènième note du secrétaire d’État à la Communication pour dénoncer des attaques contre des journalistes. Nous avons besoin d’actions. Il faut fournir des moyens et demander à la justice de faire son travail. Les commissaires du gouvernement doivent exiger aux juges de donner les résultats des enquêtes. Les autorités policières doivent traquer les bandits et les auteurs d’attaques et d’assassinats contre des journalistes ».

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".