Des organisations appellent l’État à tenir compte des personnes handicapées 

À l’initiative de la Société haïtienne d’aide aux aveugles (SHAA) et de l’association « Fè m kado yon pye », 2 022 personnes ont signé une pétition pour exiger à l’État haïtien le respect de ses engagements envers les personnes handicapées. En conférence de presse le mercredi 29 juillet, les fers de lance de ce mouvement revendicatif ont alerté sur la situation préoccupante de cette catégorie qui peine encore à s’intégrer dans la société.

Publié le 2020-07-30 | Le Nouvelliste

« La pétition est une démarche visant à demander à l’État de faire un effort spécial afin que les personnes handicapées puissent bénéficier d’une attention particulière, surtout dans cette situation de crise », a d’entrée de jeu indiqué Lemète Zéphyr, président de l’association née après le séisme du 12 janvier 2010, «Fè m kado yon pye». Lancée conjointement avec la Société haïtienne d’aide aux aveugles au cours du mois de mai, 2 022 personnes ont signé cette pétition intitulée «Accorder aux personnes handicapés la priorité dans la crise de la Covid-19».

Selon le prélat, le nombre de personnes vivant avec un handicap physique a augmenté après le cataclysme de 2010, précédant de multiples crises socioéconomiques et politiques dans le pays. Après chaque crise, a-t-il poursuivi, le pays devient toujours plus pauvre et la situation de cette catégorie ne fait qu’empirer. Les autorités ne semblent guère se soucier des personnes handicapées. Pourtant, Lemète Zéphyr fait remarquer que la loi du 21 mai 2012 leur confère des privilèges.

C’est pourquoi la pétition a été lancée en mai 2020, afin que ces gens soient considérés comme une priorité, notamment dans la gestion du coronavirus. Ainsi, se basant sur les articles 10, 22 alinéas 2, 30 et 31 de la loi sur l’intégration des personnes handicapées, les acteurs enjoignent les autorités concernées de leur donner une carte d’assurance leur donnant accès aux soins de santé et au transport public gratuitement. La Société haïtienne d’aide aux aveugles et l’institution que dirige le pasteur Zéphyr requièrent de l’État la création d’un fonds de solidarité nationale afin d’offrir aux personnes handicapées une assistance économique plus efficiente que la Caisse d’assistance sociale.

Parallèlement, ils invitent les autorités à répertorier les personnes handicapées et créer une base de données sur les associations/organisations travaillant au profit de ces personnes, ce, pour faciliter leur prise en charge. Pour finir, les adhérents à la pétition recommandent d’implanter des garde-fous pour réprimer la corruption et punir les dilapidateurs des fonds qui étaient destinés aux personnes handicapées.

De son côté, Michel A. Péan, coordonnateur national de la SHAA, a souligné que leur démarche se fonde aussi sur l’article 11 de la Convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées, ratifiée en mars 2009 par Haïti. Pour le premier des secrétaires d’État haïtiens à l’intégration des personnes handicapées, certaines dispositions du chapitre 12 de la loi du 21 mai 2012 exigent à l’État de prioriser cette classe en cas de catastrophe naturelle, d’épidémie et de pandémie.

Or, il estime qu’il n’est pas évident que des institutions aient pris en charge les personnes handicapées dans le cadre de la gestion du coronavirus. « Du côté de l’État haïtien, c’est encore plus compliqué », a-t-il ajouté. Pour le Dr Péan, il est essentiel que la population se mobilise pour le respect de ses droits. Décrivant la lugubre situation des personnes handicapées en Haïti, Michel A. Péan a souligné que c’est la SHAA qui a mis en braille les recommandations du ministère de la Santé publique.

Selon les initiateurs, le gouvernement a ignoré leur appel à l’aide. Le 18 juin dernier, ils ont acheminé une lettre au Premier ministre, qui leur a répondu le 29 juin. Le chef du gouvernement, trop surchargé, a transféré leur dossier au ministère des Affaires sociales. Mais le ministère n’a jamais tenté de les joindre. Alors ils ont écrit à la ministre des Affaires sociales le 7 juillet 2020. Mais son bureau n’est pas sorti de son mutisme pour autant.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".