La journée mondiale de la Population célébrée sur un week-end en Haïti

PUBLIÉ 2020-07-10
Célébrée dans le monde depuis 1990, chaque 11 du mois de juillet, la journée mondiale de la Population bénéficie de tout un week-end de célébration cette année en Haïti. Ce vendredi 10 juillet 2020, une conférence de presse a été organisée à l’hôtel Montana afin de lancer ce week-end d’activités.


« Ralentissons la propagation de la Covid-19. Protégeons la santé et les droits des femmes et des filles à l’heure actuelle » est le thème retenu pour marquer la journée mondiale de la Population cette année. La conférence tenue ce vendredi a été une succession de discours d’artistes, de secrétaires d’État et du responsable de l’UNFPA autour de la nécessité d’accompagner les différentes couches de la population haïtienne : femmes, jeunes ou encore personnes à mobilité réduite.

La chanteuse Darline Desca est la première à prendre la parole pour l’occasion. Interpellée par la situation des femmes qui accouchent à la Maternité Isaïe Jeanty où elle est née, la jeune dame a décidé de dédier les fonds qu’elle va récolter dans son prochain show à ce centre hospitalier. Dans son discours de circonstance, la voix de « Pik Makaya » a indiqué que cet hôpital est la première adresse de dizaines de milliers d’Haïtiens ayant pris naissance à Port-au-Prince.

« Etant femme, mère et humaine, la situation des femmes qui donnent la vie à la Maternité Isaïe Jeanty m’a touchée […] Nous sommes en 2020, il est temps que les femmes et les filles reçoivent des soins de santé dans de bonnes conditions. Les Haïtiens et Haïtiennes ne peuvent plus naître dans le noir », martèle madame Desca, qui affirme avoir visité cet hôpital il y a trois semaines et avoir recueilli des médecins et infirmières que l’un des principaux problèmes là-bas est le blackout. L'artiste donne rendez-vous ce dimanche sur les réseaux sociaux pour son live « Reloaded », à partir de 7 h 30 p.m. Un show dont le principal but est de récolter des fonds pour définitivement résoudre ce problème de black-out à la Maternité Isaïe Jeanty.

Suite au discours de la chanteuse, Soinette Désir, secrétaire d’État à l’Intégration des personnes handicapées, a fait une présentation centrée sur les personnes à mobilité réduite, particulièrement la situation des femmes de cette catégorie. Les secrétaires d’État à la Population et du Développement humain Wilner Joseph et à la Jeunesse Charlot Jacquelin Jr. lui ont succédé au micro. De ces deux discours l’on retiendra, entre autres, qu’il faut un plan de développement qui prenne en compte la frange majoritaire de la population haïtienne : ses jeunes. Ils soutiennent que plus de la moitié de la population haïtienne est composée de jeunes personnes.

Cette conférence s’est clôturée avec l’intervention du représentant de l’UNFPA en Haïti, Yves Sassenrath. Inscrivant la journée mondiale de la Population dans la rubrique de protection de la santé et des droits des femmes, M. Sassenrath a mis l’emphase sur les situations de vulnérabilité dans lesquelles les femmes peuvent se trouver dans ces moments de crise, où leurs droits et leur santé sont menacés. « Un pays où les femmes sont en santé est un pays qui va se développer […] En Haïti, près de 31 % des femmes ne participent pas aux décisions de ménage. De plus, près de 23 % ne sont pas impliquées dans des décisions concernant leurs soins de santé. Ceci nous rappelle que le thème de cette journée mondiale de la Population convie à réactiver et redynamiser les différents programmes susceptibles de permettre à Haïti de finir cette tâche inachevée eu égard aux défis en termes de droit à la santé intégrale des femmes », soutient Yves Sassenrath.



Réagir à cet article