Mille crises nous assiègent, mais Haïti est encore insouciant

Publié le 2020-04-20 | Le Nouvelliste

Le ministère de la Santé publique et de la Population a dévoilé lundi 20 avril que dix nouveaux cas de personnes testées positives au Covid-19 existent dans le pays. 

Cette annonce fait suite alors que l'on constate un relâchement dans les précautions et gestes barrières. Les promesses du gouvernement de distribuer des masques ou d'importer des équipements tardent à ses concrétiser. 

Si l'hôpital St Luc, le seul de la région métropolitaine de Port-au-Prince qui traite les patients atteints du Covid-19 a lancé un appel à l'aide, car l'établissement ne dispose pas d'assez de protections pour le personnel soignant, ce lundi le gouvernement a décidé de rouvrir les usines de la sous-traitance. Visiblement sur des photos qui circulent les mesures de distanciation ne sont pas respectées. 

Le prix du pétrole a dévissé sur le marché international ce lundi. Du jamais vu dans les proportions du 20 avril 2020. La demande mondiale s’est effondrée et la capacité de stockage a atteint ses limites. En conséquence, le pétrole a perdu 300% de sa valeur. Les vendeurs seraient prêts à payer pour qu’on leur débarrasse de leur stock. Voilà ce qui se passe sur le marché de l’or noir.

Bien entendu, ce qui se passe sur les places de spéculations n’aura pas de répercussions demain à la pompe en Haïti. Nous ne sommes pas immédiatement concernés. Mais si la tendance se maintient, en Haïti aussi les prix devront vite s’ajuster à la baisse. Un jour. Bientôt. Très bientôt.

Pour le moment, l’État respire. Après des années de subventions généreuses pour tous de la consommation nationale des produits pétroliers, l’hémorragie est stoppée. Le trésor public renfloue ses caisses. Un peu. 

Revenons au choc de ce lundi. Tout cela arrive à cause du Covid-19 qui tient plus de la moitié de la population mondiale confinée. Plus de trois milliards d'hommes et de femmes ne se déplacent plus, consomment moins, le carburant de leurs activités, le pétrole perd de la valeur. C’est normal.

La tendance baissière date de plusieurs semaines. Le krach du pétrole n’est pas moins étonnant. C’est historique et incroyable.

Le Covid-19 risque de faire plus mal si les marchés le craignent autant. Le monde peut s’embarquer dans une spirale de crises sans fin. L’une entraînant l’autre. La crise sanitaire. L’incapacité de trouver ni remèdes ni vaccin. La crise de la consommation. La crise de l’emploi. La crise pétrolière. Et ainsi de suite. Quand cela arrive, la guerre n’est pas très loin.

L’histoire redistribue déjà les cartes pour façonner le monde de demain.

Sur ce tableau, Haïti joue le beau rôle du pays insouciant. Celui qui n’est pas concerné. Nous sommes en train de nous prémunir contre aucune des crises en gestation. Pas même contre celles qui s'amènent silencieusement vers Haïti : ces cas de contamination au Covid-19 que personne ne cherche à dépister et la diaspora qui ne pourra plus financer nos consommations des semaines à venir. 

Plus petit, plus faible, moins connecté à l’économie mondiale, Haïti est souvent moins frappé que les autres pays. Cela ne veut pas dire que nous ne serons pas atteints. Tous nos pays fournisseurs de devises sont à l'arrêt. On va en payer le prix. 

«Lè bab kanmarad ou pran dife, mete pa w alatranp», dit le proverbe.

Les barbes de nos amis s’enflamment et on les ignore pour l’instant. On ne se préoccupe même pas assez de notre propre sort.

En passant, le 19 avril a marqué le premier mois depuis qu’on a découvert officiellement les premiers cas de Covid-19 en Haïti et l’horloge fait tic-tac.

Nous sommes dans une confortable et incroyable attente. 

C'est inquiétant. 

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".