Peur et paroles

Publié le 2020-02-12 | Le Nouvelliste

La peur s’étale sur la région métropolitaine.

Ce mercredi, des parents affolés ont retiré leurs enfants de certaines écoles avant l’heure régulière du renvoi. Ces derniers avaient peur pour la sécurité de leurs progénitures après que des rumeurs de kidnapping d’enfants ont déferlé sur les réseaux sociaux peu après la rentrée de huit heures du matin.

À cela est venue s’ajouter la nouvelle de l’assassinat d’une jeune mère de famille sur la route devant l’amener à son travail. Cela a beaucoup pesé sur la détermination des parents de ramener chez eux au plus vite les écoliers. D’autres informations, les unes les plus macabres que les autres ont été entendues sans démentis ni confirmations des autorités, pendant toute la journée.

La matinée a aussi été marquée par des mouvements de protestation d’étudiants au centre-ville de la capitale contre l’insécurité. Cela faisait des jours que des manifestants n’étaient plus sur le béton. Depuis lundi, par petits groupes, ici et là, des gens recommencent à revendiquer un environnement sécuritaire, à dénoncer leurs conditions de vie, à fustiger l’apathie des autorités.

Dans le même moment, plusieurs centaines de personnes foulaient le béton sur la route de Carrefour dans une autre manifestation improvisée.

A midi, le son lugubre d’un bat tenèb, un concert de casseroles, a figé les cœurs. 

Les mauvaises nouvelles et la mauvaise humeur ayant la capacité de circuler et de se propager plus rapidement que le bonheur et la sérénité, la loi naturelle qui fait vibrer les mères et pères de famille a fait le reste.

Port-au-Prince a fini la journée avec des rues vidées, un embouteillage moins compact et un état d’esprit inquiet.

La peur a marqué de son empreinte la journée de ce mercredi.

En fin d’après-midi, sont venues les paroles des autorités.

Sans donner de statistiques, autour du premier ministre Jean Michel Lapin, le haut état-major de la Police nationale d’Haïti et les membres civils du Conseil supérieur de la Police nationale (CSPN) ont délivré un message pour annoncer qu’un plan de sécurité en trois phases est mis en place.

Les policiers vont être plus visibles, vont fouiller tous les véhicules suspects, y compris ceux des officiels, ils traqueront les bandits et les débusqueront, annoncent les chefs.

Les autorités ont insisté pour dire que les ambulances et les véhicules De l’Etat seront aussi fouillés. 

La population attend de voir les effets de cette prise de parole.

Pour finir ce mercredi dans le climat qui l’a lancé, on a appris que des cas de kidnapping sont aussi dénoncés au Cap-Haïtien, la deuxième ville du pays.

La peur, après la capitale, a mis le cap sur les villes de province. La parole des autorités et le travail de la police sont scrutés par tous. Si la peur peut s’autoalimenter, le travail de la police a besoin de résultats concrets pour rendre crédible la parole des chefs.

Contre la peur, la parole ne suffit pas. Nos chefs le savent-ils ?

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".