Petite visite guidée au Centre d'Art

PUBLIÉ 2020-01-27
À l’occasion des 75 ans du Centre d’Art, la présidente de l’institution Axelle Liautaud a organisé une visite guidée des lieux le samedi 25 janvier 2020. Une occasion de faire découvrir les œuvres de l’exposition baptisée « Le Centre d’art, 75 ans de création plastique en Haïti » et les artistes qui au fil des ans ont contribué à faire du centre ce qu’il est.


Un beau petit monde est au rendez-vous à l’heure indiquée. 3 h p.m., la visite peut commencer. Axelle Liautaud est aux commandes. C’est elle qui se fait le plaisir de nous guider tout en nous contant l’histoire cachée de chaque œuvre, l’histoire de chacun de ces artistes qui ont partagé une histoire avec le centre et qui ont laissé leurs créations en héritage. Une trentaine de peintures, des dessins, des métaux découpés, des sculptures en bois et en métal. Des portraits de femmes, des représentations de rues, des œuvres imagées, on trouve un peu de tout au long de la visite.

On commence par les photographies exposées dans la première salle que l’on a le plaisir de découvrir. Sur ces clichés, on peut revivre des moments forts du centre, des expositions en passant par des soirées de fêtes, tous de beaux moments partagés par les responsables et les artistes que le Centre d’art a vu naître. Georges Liautaud, Gesner Armand, Robert Saint-Brice, Murat Brière, Jasmin Joseph, Rigaud Benoit et tant d’autres sont immortalisés dans ces photos accrochées sur les murs.

Chaque image, une histoire, une anecdote que la présidente des lieux nous conte agréablement. De même pour les tableaux de la collection du centre qui sont exposés un peu partout dans la cour. Pour chaque œuvre, il y a une explication singulière car dans la collection du Centre d’art, il y a différents langages qui sont dégagés. Chaque artiste avait sa façon unique de marier les couleurs et de transformer son imagination en œuvre d’art.

Ensemble, on prend le temps d’apprécier chaque œuvre et Axelle nous parle un peu de cet artiste qui l’a accouchée et de son style. Parmi les plus exceptionnelles, il y a ce superbe portrait de l’héroïne Défilé la folle campé par Lionel Saint Eloi. Il y a également ces personnages fantomatiques peints par Simon Josué qui sont aussi magnifiques que saisissants, ou encore l’œuvre complètement abstraite de Clermont Julien.

Entièrement détruit par le tremblement de terre du 12 janvier 2010, le Centre d’art septuagénaire aujourd’hui a organisé toute un série d’activités pour commémorer son 75e anniversaire. De l’ensemble des œuvres qu’ils ont pu sauver après la catastrophe, une sélection a été exposée pendant plus d’une semaine dans les locaux de l’institution. Les activités se sont justement clôturées sur cette intéressante visite guidée.



Réagir à cet article