Crise: des entreprises ferment leurs portes au bas de la ville

Publié le 2019-11-05 | Le Nouvelliste

À cause des pertes enregistrées pendant ces derniers mois au sein de ses entreprises et de la paralysie quasi totale des activités au centre-ville de Port-au-Prince, le patron des compagnies Inovac Auto Parts, Electrotechnique et Matelec, Claude Taluy, est contraint de mettre en disponibilité tous les employés des dites entreprises au bas de la ville. « Les frais d’opérations sont trop élevés et le déficit se creuse. Nous sommes obligés de mettre en disponibilité tous les employés de nos trois entreprises qui fonctionnent au centre-ville temporaire pendant une semaine. En outre, le centre-ville est complètement fermé », a affirmé M. Taluy.  

Ils sont environ une centaine d’employés qui sont frappés par cette décision temporaire. L’homme d’affaires Claude Taluy a fait savoir que son entreprise Matelec S.A. va continuer avec ses opérations de vente dans ses succursales à Bourdon, à Pétion-Ville et sur la route de l’aéroport. « Si tout revient à la normale, nous allons rembaucher tous les employés », a promis le patron de Matelec S.A., qui s’attend à un dénouement de la crise politique d’ici les prochains jours.    

Depuis plus d’un an, le climat des affaires n’est pas à l’optimisme et les entreprises traversent un long calvaire en Haïti. Pour subsister, des entreprises sont obligées de procéder à la compression du personnel. Dans l’impossibilité de faire face à la situation, certaines n’avaient pas d’autres choix que de fermer leurs portes jusqu’à nouvel ordre. Des entreprises moins chanceuses n’ont pas pu échapper à des actes de pillage et d’incendie au cours des manifestations de rues qui deviennent de plus en plus fréquentes pour exiger le départ du président Jovenel Moïse.

La crise politique ne cesse de s’aggraver. Depuis environ neuf semaines, toutes les activités de la vie sociale et économique se trouvent quasiment au point mort. Le pays est plongé dans une crise sans précédent et n’arrive pas à se remettre depuis les émeutes des 6 et 7 juillet 2018 provoquées par la décision de l’administration Moïse-Lafontant d’augmenter les prix des produits pétroliers à la pompe de façon vertigineuse.   

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".