Combien coûte une éducation de qualité ?

Publié le 2019-08-21 | Le Nouvelliste

La bonne éducation n’a pas de prix. C’est connu. Les parents en acceptant de payer dix ou cent mille gourdes par an érigent chaque année le palmarès des bonnes écoles. Il en était ainsi en Haïti depuis des lustres.

Cela va changer.

Pour la première fois, en vertu de la loi Bastien, du nom du sénateur Kelly Bastien qui l’avait proposée, loi votée en trois jours par les deux branches du Parlement haïtien entre le 10 et le 13 septembre 2009, mais promulguée seulement en 2017 sous l’administration du président Jocelerme Privert, des directeurs d’écoles font l’objet de plaintes de parents et devront répondre devant le parquet de la hausse des frais de scolarité de leurs établissements pour la prochaine année scolaire.

Quelle que soit l’issue de cette présentation devant le juge, l’école haïtienne portera les traces de cette affaire.
Plus que jamais sera posée la question combien coûte une éducation de qualité.

Dans un pays où la majorité des écoles du préscolaire, du primaire, du nouveau et de l’ancien secondaire, de l’université comme de la formation professionnelle sont détenues par le secteur privé et ne bénéficient d’aucune aide de l’Etat, les coûts supportés par les parents étaient fixés unilatéralement par les établissements au gré de la loi de l’offre et de la demande.

La loi Bastien, sans rien prévoir comme support pour les écoles privées ni d'obligation pour l'Etat de construire plus de salles de classe, décide de la fixation de la scolarité. Encourage le gel des tarifs, sans prendre en compte l’économie réelle.

Ce n’est pas un hasard si ni le président René Préval ni le président Michel Martelly n’avait pas promulgué la loi Bastien. Elle déséquilibre le jeu de l’offre. Jocelerme Privert l’avait fait pour respecter une promesse politique plus que pour faire plaisir aux parents.

Ce n’est pas un hasard non plus si c'est cette année 2019 que les parents vont devant le juge pour porter plainte pour la première fois, en dix ans que la loi existe. Cette année, avec la décote de la gourde, la hausse de l’inflation et la crise économique, les envolées des frais de scolarité sont insupportables.

Et voilà que c’est la justice du gouvernement qui nous a mis dans les beaux draps de la crise économique qui devra trancher. Voilà que c’est le ministre de l’Education nationale du gouvernement qui ne peut pas aider les parents qui a encouragé les parents à porter plainte.

Le choix est cornélien : une école au rabais ou une éducation au prix du marché.

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".