Malpasse/ Grève/

Une grève aux multiples conséquences...

Plus de deux semaines après le lancement de la grève des camioneurs de Fonds Parisien pour réclamer le départ du responsable de la douane de Malpasse ,M Jeantal Clervil,l es grévistes passent à une vitesse supérieure. Désormais, les véhicules sont l'objet de jets de pierres. Au moins deux blessés sont recensés. L'industrie se trouve dans l'impasse tandis que des économistes craignent une rareté de certains produits importés de la République Dominicaine sur le marché local.

Publié le 2005-09-09 | Le Nouvelliste

A hauteur de Fonds-Parisien, sur la route menant à la frontière haitiano-dominicaine, les morçeaux de parre-brise cassés et le va-et-vient d'un détachement de policiers des Nations unies (UNPOL) composé de blindés et de véhicules tout terrain contrastent avec le calme de cette ville. Très vite, les incontournables graffitis renseignent sur le pourquoi de ce déploiement des forces onusiennes.Le départ du responsable de la douane de Malpasse est réclamé. Le message est clair. Et après deux semaines de grève pour obtenir le départ ou la mutation de M Jeantal Clervil , affublé de tous les épithètes , les supporteurs du syndicat des camionneurs de Fond-Parisien passent à une vitesse supérieure. Les passagers de Terrabus et de Caribe Tour sont sortis secouer hier et ce matin suite à des jets de pierres en leurs direction. Deux personnes au moins dont une femme souffrent de blessures provoquées par des éclats de verre. A la frontière... Les activités sont au point mort à la frontière de Malpasse depuis plus de deux semaines. La grève lancée par le syndicat de transporteurs pour obtenir le départ du responsable de cette douane ,Jeantal Clervil, fait recette. Les camions ne sont plus là et les activités économiques qui gravitent autour de ce point important et stratégique pour notre économie profondément axée sur l'importation sont quasi-inexistantes. Seuls les Taxis motos, qui font la navette entre Malpasse et la frontière, survivent. Sous un soleil lourd, ils s'affairent à transporter des passagers sur une route désertique. Même si de graves menaces pèsent sur la sécurité de ceux qui s'aventurent sur la route, un important détachement de Casques bleus soutient les éléments de la PNH. C'est rassurant. Au moins une cinquantaine d'hommes en armes sont en stationnement à Malpasse. Toutefois, l'action des grévistes est furtive et intervient à un moment où les autorités sont éloignées. Malgré la réunion... En dépit d'une réunion organisée il y a quelques jours entre les grévistes et le secrétaire d'Etat à la sécurité publique, M David Bazile, le mouvement persiste. " Des gros bonnets, des contrebandiers sont derrière ce mouvement" ,confie un petit commerçant exaspéré par la poursuite de cette grève . Pour un économiste de la place, la contrebande est un phénomène qui fait perdre beaucoup d'argent au trésor public. Il s'inscrit depuis la création de l'Etat dans une espèce de logique commerciale. Un spécialiste qui se dit par ailleurs non surpris de ces allégations. Toutefois, notre interlocuteur exprime le souhait que l'on trouve une issue à cette crise susceptible d'avoir de lourdes conséquences sur les consommateurs haïtiens et sur l'industrie. L'industrie touchée.. La situation qui règne à Malpasse fait des remous dans le rang des entreprenneurs. Suivant les informations fournies par certains d'entre eux au journal, on peut comprendre qu'ils ne s'opposent pas au principe de paiement des bordereaux de douane. Michaël Rouzier, manager de Caribe Tours (une des compagnies de Transport reliant Santo Domingo à Port-au-Prince) nous fait savoir que sa compagnie a été victime d'acte de violences. En effet des autobus de Caribe Tours ont fait l'objet de jets de pierre du côté de fond-Parisien.Réagissant sur l'origine d'une telle attaque, M. Rouzier nous dit qu'elle est liée au mouvement de protestation des habitants de la zone contre la nomination du nouveau directeur de la douane de Malpasse. Quant à Guilène Victor de l'ADIH, elle nous confie que la situation de tension prévalant à Malpasse est consécutive à la grève des camionneurs réclamant la démission ou la mutation du nouveau Directeur de la douane, M. Jeantal Clervil. Depuis plus de deux (2) semaines, nous fait remarquer Mme Victor, des containers sont bloqués avec plein de produits de toutes sortes. Certains renferment des matières premières nécessaires au fonctionnement de quelques usines de transformation dans le pays. Elle attire l'attention des différents concernés sur les conséquences de la persistance d'une telle crise. Déjà, nous dit-elle, une usine employant 1.200 ouvriers a fermé ses portes et a mis a pied ses employés. D'autres entreprises sont sur le point de prendre cette même décision. Insistant sur la nécessité pour les parties impliquées dans cette crise de trouver un accord, Guilène Victor croit que le dialogue est le meilleur moyen pour y arriver. Elle rappelle que l'Association des Industries d'Haïti soutient le paiement équitable des bordereaux de douane. Cette grève lancée par les camionneurs de Fonds Parisien est lourde de conséquences .L'industrie et les consomateurs de produits importés en subissent le contrecoup. Entre-temps, bien que certains imputent la poursuite de cette grève à la manoeuvre de puissants contrebandiers, d'autres estiment que l'Etat haïtien doit travailler afin de rendre la douane plus efficiente. Autrement dit, plus libre de l'emprise des corrupteurs de tout bord.
Roberson Alphonse Dieudonné Joachim Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".