Règ jwèt la

Publié le 2019-08-06 | Le Nouvelliste

Depuis la publication  de  Dyakout 1 de Félix Morisseau Leroy en 1953, la poésie d’expression  créole ne cesse de montrer sa vitalité, en bousculant les limites, en empruntant  différentes voies. On se rappelle les expérimentations de Castera dans  «Konbèlann»  publié en 1976 où l’auteur exploite de nombreux acquis de la poésie  moderne. De nouveaux poètes dans la continuité ou dans la rupture  essaient de  se forger  une singularité. La poésie en créole  s’écrit  beaucoup et adopte diverses  formes.  Tel n’est pas le cas pour le récit  d’expression  créole. Il est vrai que  depuis  la publication de Dezafi  de  Frankétienne  en 1975,  qui inscrit le récit en créole dans la modernité, on trouve des textes de qualité. Mais le corpus est mince et l'exploration des formes n'est ni aussi diversifiée ni aussi audacieuse que celle qui s'offre à nous dans l'écriture  du  récit  en français.  

Règ jwèt la, que vient de publier Rodolphe Mathurin aux éditions Lafimen, se trouve dans la lignée de ces quelques récits en créole tentant la recherche formelle.   Règ jwèt la est un texte à caractère minimaliste, pas seulement par sa brièveté, mais aussi par la réduction stricte des actions, des descriptions, la juxtaposition de quelques scènes succinctes dont la transition s’assure par un mot, ou une  courte  phrase.  Pourtant,  le texte ne s’y enlise, ces procédés donnent plus  de  vivacité et de pertinence au propos politique et idéologique qu’il porte. 

Il s’agit d’un récit mettant en scène la double exploitation que subissent des femmes issues  de  quartiers populaires, qui trient le café dans une usine.  Triyèz kafe. Elles sont sous-payées et abusées sexuellement par le patron qui  exerce toute sorte de pressions sur elles pour qu’elles se fassent avorter, si elles tombent enceintes.  Parmi elles, Jilyèn  déjà mère, très pauvre,  habitant un taudis. Mais, elle, elle décide de porter l’enfant.  Malgré les menaces du patron, elle lui tient tête par la crainte de Dieu. Et sa vie va basculer, laissant derrière elle un  fils aux cheveux bouclés  sombrant  dans  la folie. Le fils du patron  propriétaire, Danpèd, un Syrien, partisan de la dictature qui torture des opposants de ses propres mains,  à l’intérieur même   de  l’usine peinturée  en jaune.  

«Pou tout zòn nan soti bò Fedèm nan kouri sou tout Bisantnè a epi  remonte nan ri Sentonore, vire kwaze devan Lopitaljeneral pou jis nou ta tonbe ateri nan kafou Titis la, zòn kay ansyen Towo sa a yo te rele Andre Jis la… Li te klè sa pa te dwe janm pase konsa … Se kòmkidire se yon java tout moun konsidere tankou yon maling pèsonèl men ki anmenmtan ap degaje lodè anndan kay chak moun e ki gaye vè nan sèvo chak pitit yo de jenerasyon an jenerasyon.»

Règ jwèt la, un récit  concis, mais refusant la paresse et la facilité, polissant ses stratégies,  convient mieux peut-être  à l’effet coup de poing que voulait produire l’auteur. Un texte limpide, condensé et poignant qui évite de creuser la psychologie des personnages  pour créer le non-dit et un sous-texte que le lecteur doit fouiller lui-même à la recherche de plus de sens.  Moins, c’est plus comme le voulaient des praticiens de l’art minimal : Brancusi, Giacometti, Malevitch…  Rodolph Mathurin, professeur de mathématiques renommé, semble  s’approprier  leur formule pour nous offrir ce texte qui se veut l’expression d’une esthétique de la condensation.  

                                                                                                                     

Bonel  Auguste Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".