67 nouveaux commissaires de police au sein de la PNH

Une cohorte de 67 aspirants commissaires de police ont été diplômés ce jeudi pour être enrôlés dans de nouveaux postes importants au sein de la PNH. La cérémonie de remise de diplômes a eu lieu à l’académie de police, route de Frères, en présence de plusieurs hauts représentants de l’État, dont le président de la République Jovenel Moïse.

Publié le 2019-08-01 | lenouvelliste.com

Après 24 années de service au sein de l'institution policière, ces 67 inspecteurs divisionnaires ont été promus au grade de commissaires de police après sept mois de formation à l'académie de police. Ces derniers ont suivi des séminaires sur les droits humains, la police judiciaire, la sécurité multidimensionnelle, la criminologie et ont visité au cours de leur formation des institutions stratégiques, telle la prison civile de Port-au-Prince.

L'inspecteur général Francène Moreau, directeur de l'académie de police, a brandi l'article 7 de la loi du 29 novembre 1994, comme pour rappeler aux récipiendaires qu'ils sont des auxiliaires du pouvoir public. Il a indiqué que cette nouvelle cohorte de commissaires aura comme responsabilité de renforcer l'institution policière en termes de professionnalisme et d'efficacité.

Francène Moreau encourage par ailleurs les nouveaux commissaires à exercer leur métier dans le respect des lois et de la constitution en vigueur.

Dans son intervention, le DG de la PNH, Miche-Ange Gédéon, exhorte les commissaires à s'éloigner des démêlés politiques partisans qui, parfois, dit-il, n'ont aucun rapport avec Haïti. Le patron de la PNH appelle les diplômés à s'armer de courage et de détermination dans l'exercice de leur mission en vue de donner des résultats probants.

Tout en rappelant aux récipiendaires que les défis qui les attendent sont assez nombreux, M. Gédéon a salué le parcours de ces désormais anciens inspecteurs divisionnaires, les invitant à continuer d’exercer leur fonction avec professionnalisme, pour mettre les bandits hors d’état de nuire et garantir un climat sécuritaire dans le pays.

À l'issue de cette cérémonie, le chef de l'État, Jovenel Moïse, a salué le travail et les efforts de la PNH pour mettre la main au collet des bandits armés. Le président reconnaît que ces nouveaux récipiendaires ont été diplômés dans un moment extrêmement difficile avec l'action des gangs armés sans foi ni loi qui sèment le deuil dans des familles.



Réagir à cet article