Sweet Micky décrié...

PUBLIÉ 2019-06-14


Décidément, Sweet Micky est décrié partout. Les différentes performances du groupe musical de l’ex-président Michel Martelly en terre étrangère font beaucoup de remous et souvent sont interdites.

Après New York, Canada, c’est au tour de la communauté haïtienne de New Jersey de s’opposer à la présence de Michel Martelly dans cette ville.

En effet, Sweet Micky devait se produire le samedi 15 juin 2019 à Union New Jersey, mais cette soirée vient d’être annulée par les autorités de la ville suite aux démarches et aux pressions d’un groupe de citoyens haïtiens engagés vivant là-bas.

L’ancien député Ernst Vilsaint, l’un des porte-parole du comité dudit groupe de diasporas engagés à New Jersey, a confirmé, le vendredi 14 juin 2019, à l’émission “Intersection” sur Radio Caraïbes FM, la nouvelle de l’annulation du bal de Sweet Micky de l’ancien président d’Haïti, Michel Martelly.

“Nous avons rencontré le comité d’une église grecque, le maire, la police. Les autorités de la ville Union à New Jersey ont pris en charge et très au sérieux la demande des gens qui ont demandé d’interdire à Sweet Micky de se produire là-bas. Nous sommes satisfaits du fait qu’ils ont agréé notre demande interdisant à Michel Martelly de venir s’amuser et descendre son pantalon ici pendant qu’en Haïti, les gens sont dans la rue pour faire passer leurs revendications concernant l’argent du Fonds Petrocaribe”, a-t-il déclaré.



Réagir à cet article