Crédit/USAID/ lancement

Haïti Invest: pour faciliter l’accès aux financements des PME

Haïti est 136e sur 140 pays dans le financement des petites et moyennes entreprises (PME),  le crédit domestique au secteur privé représente seulement 19,8% contre 32,1% à la Jamaïque et 28,6 % en République dominicaine.Dans le dernier classement de la Banque mondiale sur le climat des affaires, Haïti occupe le 178e rang sur 190 pays en ce qui concerne l'accès au crédit. Fort de ce constat, l’organisme USAID s’attèle à promouvoir l’investissement dans les petites et moyennes entreprises (PME) à travers son nouveau projet "Haïti Invest".

Publié le 2019-05-23 | Le Nouvelliste

Haïti Invest, un nouveau projet de l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID) pour financer les PME, a été lancé, le jeudi 23 mai 2019, au cours d’une cérémonie officielle à Pétion-Ville. Ce projet regroupera un réseau de conseillers et d’intermédiaires financiers pouvant aider à développer des entreprises de qualité. « Ces conseillers seront chargés d’identifier les PME en quête de capital de croissance, d’offrir des services permettant à ces entreprises d’être concurrentielles en matière de financement et de réunir finalement des capitaux auprès d’investisseurs ou de prêteurs », explique Jean-Marc Cuvilly, président du projet Haïti Invest qui a pour cible les petites et moyennes entreprises comptant plus de 5 employés, exprimant un besoin de financement de cent mille à cinq millions de dollars et ayant des ventes qui varient entre 200 000 à 5 millions de dollars américains par an. Haïti Invest, souligne Jean-Marc Cuvilly, vise à aider les entreprises qui cherchent des partenariats stratégiques en action ou l’accès au crédit.

Participant à la cérémonie de lancement de ce projet, le gouverneur de la Banque de la République d’Haïti (BRH), Jean Baden Dubois, a estimé que l'USAID peut s’enorgueillir d’avoir trouvé un mécanisme permettant de mobiliser du capital privé pour stimuler la création de richesses et d’emplois dans le pays. M. Dubois a par ailleurs affirmé que ce projet revêt une importance hautement significative pour la BRH parce qu’il est générateur de croissance et dispose d’un potentiel à créer de nouveaux paradigmes dans le paysage financier et économique d’Haïti. «  Le projet Haïti Invest tombe vraiment à point nommé et s’aligne sur la vision de la BRH qui consiste également à favoriser l’investissement en Haïti dans des secteurs porteurs. Je me réjouis de constater que d’autres institutions ont aussi compris que les défis auxquels fait face Haïti nous demandent de changer notre façon de les aborder », soutient le patron de la banque centrale, formulant le vœu qu’à terme, ce projet donne naissance à une institution pérenne qui pourra maintenir le modèle développé.

Dans son discours, le gouverneur Jean Baden Dubois a souligné plus loin que la BRH privilégie des politiques monétaires pouvant placer l’économie haïtienne sur le sentier de la croissance continue et durable. Il s’est référé à des analyses macroéconomiques pour expliquer combien le taux de croissance économique paraît insignifiant en Haïti ces derniers temps. « De 1981 à 2018, la croissance économique en Haïti a tourné autour d’une moyenne de 0,49%. Cette croissance, très faible, signifie que l’économie crée très peu de richesses pour les citoyens. Le PIB per capita en 2017 représentait moins de 800 dollars américains. Face à une situation économique pareille, il nous incombe de faire des choix. Nous devons jouer un rôle de catalyseur de croissance en incitant les agents économiques tant nationaux qu’internationaux à investir dans des secteurs porteurs pour l’atteinte d’une croissance forte et soutenable en Haïti », prône M. Dubois.

Pour le PDG du Group Croissance, Kesner Pharel, le projet Haïti Invest répond à cette nécessité puisque le système financier haïtien repose particulièrement sur le système bancaire et les coopératives d’épargne et de crédit. « Il manque des produits financiers d’importance dans le pays. L’offre financière est extrêmement faible », déplore l’économiste Kesner Pharel, s’interrogeant sur  l’incapacité du système bancaire haïtien à financer les petites et moyennes entreprises.

Pour répondre à la question pourquoi le système financier n’arrive pas à financer les PME, le P.D.G. du Group Croissance a présenté quelques chiffres récents du système bancaire haïtien pour montrer que la situation actuelle des banques. « Les dépôts à vue représentent 122, 279 milliards de gourdes, les dépôts d’épargne 89, 277 milliards de gourdes et  les dépôts a terme 67 milliards de gourdes. Donc, on n’a pas la capacité de financer les entreprises avec des dépôts à terme estimés à moins d’un milliard de dollars américains puisqu’aujourd’hui, suivant le taux de change, un dollar, c’est  plus de 90 gourdes », a indiqué Pharel, estimant qu’il faut éduquer les gens à mieux épargner.  

Il n’y a pas que les banques qui puissent contribuer au financement des PME. Le PDG du Group Croissance croit qu’une politique fiscale incitative peut jouer également un rôle dans le financement des petites et moyennes entreprises (PME). « Quand on se réfère au budget qui est actuellement en discussion au Parlement, l’enveloppe budgétaire totalise 172 milliards de gourdes dont 110 milliards destinées aux dépenses de fonctionnement et 62 milliards aux dépenses d’investissement, soit moins d’un milliard de dollars», reproche Kesner Pharel, regrettant aussi le fait que les investissements publics se réalisent, en grande partie, dans le département de l’Ouest et non dans les régions les plus pauvres.      

Pour sa part, l’ambassadeur des États-Unis en Haïti, Michele J. Sison, a souligné que 90% de nouveaux emplois sont créés en Haïti au niveau des micro, petites et moyennes entreprises (MPME) qui sont informelles pour la plupart. Elle a présenté le projet Haïti Invest comme une plateforme lancée ont le but est d’accroître l’accès au financement aux MPME. « Aujourd’hui, nous lançons la plateforme Haïti Invest, qui franchit ainsi une autre étape cruciale pour accroître l’accès au financement et au crédit dans l’idée d’ouvrir les mines d’investissement aux entreprises haïtiennes. Un bon nombre d’entrepreneurs du secteur privé haïtien identifient le manque d’accès au crédit comme un des obstacles majeurs à la croissance et au démarrage des entreprises », souligne l’ambassadeur Michele J. Sison.  

« Le projet Haïti Invest attaquera les défis de l’accès au crédit et va libérer le pouvoir du capital privé à générer une croissance inclusive. Le projet Haïti Invest constitue la prochaine phase d’appui de l’USAID à l’expansion des PME. Ce mécanisme novateur, dirigé par le secteur privé, engagera des acteurs locaux et de la diaspora haïtienne pour former un groupe de conseillers en transaction pour mobiliser des capitaux afin de soutenir les investissements, la création d’emplois et la croissance économique inclusive  en Haïti», a déclaré le diplomate américain. Madame Sison a plus loin  affirmé que cette nouvelle plateforme permettra, entre autres, à l’USAID de mobiliser ses ressources pour mieux faire connaître les opportunités d’investissement en Haïti.  

L’agriculture, le logement, la manufacture et le tourisme sont les secteurs ciblés par le projet Haïti Invest. « Ce projet, par ses activités, veut encourager un réseau  de conseillers en transaction qui peuvent aider à connecter les intermédiaires et les PME, soutenir l’engagement pour la levée de capitaux et permettre aux conseillers d’étendre les services et augmenter le nombre d’intermédiaires sur le marché », conclut Jean-Marc  Cuvilly.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".