Décès| Éducation

Hommage à Camille Charles Paillière, une enseignante de carrière

Les funérailles de Camille Charles Paillière, ancienne enseignante à l’Institution Saint-Louis de Gonzague, seront chantées ce samedi 25 mai 2019, à 10 heures du matin en l’église du Sacré-Cœur de Turgeau. Décédée en sa résidence à Port-au-Prince,  le 16 mai 2019, à l’âge de 92 ans, cette ancienne de l’école Élie Dubois a formé plusieurs générations d’hommes et de femmes pendant plus de 50 ans de carrière dans le milieu éducatif haïtien.

Publié le 2019-05-22 | Le Nouvelliste

Ayant vu le jour le 18 juillet 1927, à Anse-à-Veau (département des Nippes), Camille Charles Paillière a marché sur les pas de sa mère, Célanie Malebranche Charles, ancienne de Sainte-Rose de Lima et de l’école Élie Dubois. Durant ses cinquante ans de carrière, elle a formé une cinquantaine de promotions à travers le pays. Parmi ses élèves: Yves Barthelemy, Jacques Yvan Lahens, Jean Ady Fleury, Fabrice Rouzier, les Mayard Paul,  Marc Jérôme Cadet, Kenneth Michel, Laurent Lamothe, Michaël Chauvet, Alix Pasquet, Irtan Dumont, Lesly Désinor, Alix et Jerry Morissette,  le Dr Édouard Viala et son fils, Gesner Champagne «Ti Ges», Jean-Pierre St Come, Charles Castel (ex-gouverneur de la BRH), ainsi que l’ancien président Michel Joseph Martelly, pour ne citer que ceux-là.

Cette enseignante de carrière a fait ses débuts dans  des institutions publiques à Petit-Trou-des-Nippes et à Anse-à-Veau dans les années 1940. Elle était âgée de 39 ans quand elle a rejoint l’Institution Saint-Louis de Gonzague en 1966 en remplacement de sa tante Jeanne Malebranche, la seule laïque à pouvoir travailler dans ce prestigieux établissement scolaire dont le staff était composé à l’époque que de religieux. Elle a pris sa retraite en 2000 à Saint-Louis de Gonzague après 34 ans de bons et loyaux services comme enseignante.

Malgré sa retraite, elle donnait des cours particuliers à des enfants pour intégrer Saint-Louis de Gonzague et d’autres écoles de la capitale. Femme de cœur, elle avait mis sur pied un pensionnat afin de contribuer au renforcement de l’éducation et à la formation  des enfants en difficultés et de familles riches et aisées venus des régions reculées du pays. Parmi des personnalités ayant fréquenté la pension on peut citer Stanley Lucas et sa sœur, Josiane Pongnon, Marjorie Daurel, Fabriline Augustin et son frère, Dr Murphy, Nadège et Suze Morentus, Jean-Claude Rousseau, Grégory Luxé, Jean Bernard, Myriame, Pascale, Lary, Florence, Francesse, etc.

Contacté par Le Nouvelliste, Rita Raphaël, directrice des Cours privés Rita Raphaël de Cabaret, a confié que c’est grâce à son ancienne collègue Camille Charles Paillière qu’elle a intégré l’Institution Saint-Louis de Gonzague où elle a passé 14 ans comme enseignante.

«Après mes études supérieures à l’École normale Élie Dubois, j’ai pu faire mes armes dans le milieu éducatif avec l’appui de cette enseignante chevronnée qui m’a beaucoup épaulée pour être plus habile dans les salles de classe d’une quarantaine de garçonnets. J’étais inexpérimentée mais elle faisait tout ce qui était en son pouvoir en m’aidant à combler mes lacunes. Elle a beaucoup contribué à ma réussite professionnelle. C’était ma deuxième mère, ma conseillère et mon mentor. C’était une personne exceptionnelle. Je ne regrette pas d’avoir connue cette femme. Sa famille et sa maison étaient un endroit béni car elle offrait une éducation de qualité aux enfants qui étaient sous sa responsabilité. La grande majorité de ses élèves ont réussi dignement leur vie », dit l’éducatrice avec un sentiment de fierté.

Rita Raphaël estime que c’est une occasion de rendre un hommage bien mérité à cette femme qui n’a pas ménagé ses efforts pour servir le pays. Elle est un modèle exceptionnel qui a marqué sa génération. Elle conclut: «Camille Charles Paillière est partie avec le cœur net et la conscience tranquille car elle a apporté sa contribution en formant des hommes et des femmes qui ont servi l’humanité tant en Haïti qu’à l’étranger. Le pays, notamment la communauté anse-a-velaise, a perdu une digne fille. Tante Camille tu peux partir en paix avec le sentiment du devoir accompli. Que sainte Anne, ta patronne, te conduise auprès du père ! Mwen fè zewo. C’est notre secret.»

Amos Cincir
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".