L’investissement hôtelier

19

Publié le 2019-05-21 | Le Nouvelliste

Carte blanche à Jean-Claude Boyer

On ne soupçonnerait pas l’effort financier qui a été déployé pour moderniser l’infrastructure hôtelière pendant ces deux dernières décennies. Rien que dans les années 2010 on a vu s’ériger l’imposant Hôtel Mariott à Turgeau. À Pétion-Ville, s’élevèrent de terre des buildings non moins imposants : Royal Oasis, Kinam, Best Western, Karibe… L’hôtel El Rancho, tout en restant sur un seul niveau, vise aussi l’expansion en accroissant sa superficie. De loin en loin, on entend évoquer les noms de « Moulin sur Mer » et « Royal Decameron », des hôtels de plage.

Je reviens du dernier établissement nommé (où le barreau de Port-au-Prince et l’Union internationale des avocats organisaient les 17 et 18 mai 2019 un séminaire sur la répression de la criminalité transnationale). L’on ne soupçonnerait pas le gigantisme de l’infrastructure. Sur le plan superficie, j’ai capté autour de moi le chiffre de dix carreaux. Je n’ose avancer une estimation de la capacité d’accueil ; à vue d’œil, elle est énorme.

Je vous livre, sans aller au fond de la chose, trois observations :

Les emplois créés. Effectivement, à l’accueil, dans la restauration, dans la maintenance, dans l’entertainment…, les yeux de l’observateur courent  sur un nombreux personnel. Des nationaux et des  étrangers, qui ont le sens du service à la clientèle.

À combien s’est élevé l’investissement ? Mobilier, immobilisations, énergie, piscines, terrains de jeux, etc. Tout cela a nécessité un énorme effort financier. Je ne cherche pas à savoir si les propriétaires sont des investisseurs venus d’ailleurs ou si des nationaux y ont placé leurs mises, je retiens plutôt que ce genre d’investissement accroît l’offre hôtelière.

Justement, la demande qui répond à cette offre prouve que les nationaux, au niveau de plusieurs de ses catégories sociales, ne dépensent pas tous leurs avoirs pour satisfaire les besoins de base. Ils (Elles) dépensent pour les loisirs. Ce qui prouve également que les gens ont  le désir de consommer. Des classes moyennes et bourgeoises qui satisfont leurs besoins ludiques font aussi tourner la consommation. Un signe positif.

Malgré tout, cet effort dans l’infrastructure hôtelière doit être poursuivi. Pourquoi ?  Parce  que l’offre ne tient pas la comparaison avec celle de nos voisins dominicains. Il est vrai que les pas des visiteurs étrangers touchent nos rives, mais pas comme on le souhaiterait. À cause de clichés tels que la pauvreté. Est venu s’ajouter l’insécurité et patati et patata. En tout cas, on comprend mieux pourquoi les entreprises hôtelières bénéficient d’exonérations fiscales sur une quinzaine d’années. On a poussé des cris d’orfraie quand on avait appris l’information, mais quel autre moyen incitatif dispose Haïti pour attirer les capitaux étrangers dans le domaine hôtelier ?  Je vous le demande.

Avec l’aménagement de l’aéroport international Toussaint Louverture—devenu vraiment moderne—, et les hôtels et resorts » qui ouvrent leurs portes—pas avec la vitesse que l’on souhaiterait—, tout espoir n’est pas perdu. Le tourisme reste une mamelle, une manne qui peut améliorer la position de la gourde, entre autres retombées. À nous de mettre une sourdine à nos appréciations négatives pour encourager ce « trend » ascendant !

  Jean-Claude Boyer

     Lundi 20 mai 2019

Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".