Grand plan sur la 4e édition de Miss Bicolore

PUBLIÉ 2019-05-20


C’est Elylanda Jean-Baptiste, 17 ans, qui remporte la quatrième édition de Miss Bicolore. Elle est suivie de Christelle Mérilien et Cassander Bélizaire Waily, première et deuxième dauphine. Pour la gagnante de cette compétition d’intelligence, l’essentiel à retenir c’est d’avoir fait le plein de nouvelles connaissances au cours de cette belle aventure.

Le collège Maximilien Robespierre était plein à craquer le samedi 18 mai 2019. C’était la finale de Miss Bicolore, qui parvient à sa 4e édition en 2019. « C’est au constat que les jeunes se désintéressent de plus en plus des choses de valeur, qu’ils refusent presque de se meubler le cerveau qu’on a pensé à initier ce concours », explique Anne Bernadette Lapointe de la fondation Timoun Ayiti Demen. « Ce n’est pas un concours de beauté au sens habituel du terme. Ce serait plutôt un concours d’excellence, d’intelligence et d’élégance », précise-t-elle.

20 filles au total se sont laissé attirer par l’aventure qui a débuté le 8 avril 2019. Le concours bénéficie du soutien de l’ancien ministre de l’Éducation nationale Nesmy Manigat.

Elylanda Jean-Baptiste, la gagnante de cette édition, confie avoir décidé d’y prendre part dans l’optique de « faire valoir ses connaissances, de s’ouvrir au monde et d’apprendre de nouvelles choses ». L’élève en NS3 au Collège Maximilien Robespierre raconte qu’elle a pris plaisir à se faire de nouvelles amies mais aussi en apprenant un tas de nouvelles choses.

Elle gagne pour sa première place 75 000 gourdes, des livres, une bourse d’études pour l’année prochaine. La deuxième d’une fratrie de cinq envisage d’effectuer des études en diplomatie et en entrepreneuriat après le bac. Elle souhaite pouvoir ressembler à Murielle Leconte « qui fait preuve d’un grand courage en dépit de nombreuses épreuves qui jalonnent son existence ».

Sa famille, ses amis, ses contacts pour l’heure jubilent face au succès d’Elylanda Jean-Baptiste à Miss Bicolore. La Miss profite de l’occasion pour encourager toutes les jeunes filles « à se consacrer à leurs études, à cheminer vers le beau, le grand, le valorisant dans leur vie ».



Réagir à cet article