Insolite

Elle tue son mari, le découpe et le cuisine

Publié le 2019-05-16 | Le Nouvelliste

La vidéo s’est propagée comme une traînée de poudre sur la messagerie WhatsApp. Une femme dans la trentaine est interviewée par des agents de la PNH de Pétion-Ville. Dans cette petite pièce, Roseline Alcide, 36 ans,  visage blafard et regard indifférent, avoue le meurtre de son compagnon Guersly Casimir, 46 ans. « Je l’ai assommé », raconte-t-elle. Froidement. Le corps de la victime, le corps du délit pour ainsi dire, a été haché, assaisonné, puis cuisiné. L’auteur de cette vidéo peut se targuer d’avoir immortalisé une bribe d’anthropophagie en Haïti. Une fille, au début de la vidéo, raconte qu’elle n’a pas goûté au repas.

Le Nouvelliste s’est rendu au commissariat de Pétion-Ville où Alcide Roseline a été détenue durant quelques heures. Selon le commissaire adjoint, Sonnis Narcisse, c’est l’Asec de Diègue, Louis Maxo, qui a signalé la disparition de Guersly Casimir au commissariat ce mardi. « L’Asec nous a raconté qu’il s’est rendu chez le couple parce que Guersly Casimir n’avait pas donné signe de vie. Arrivé à la maison, l’Asec a été surpris par une odeur nauséabonde. Curieux, il a fouillé toutes les pièces et il est tombé sur le corps de la victime, haché puis assaisonné et placé dans un « drum » en plastique, a expliqué le commissaire.

Sonnis Narcisse a indiqué que Roseline Alcide a avoué avoir tué son compagnon et père de ses deux enfants. « Elle a raconté avoir cuisiné et servi la viande aux enfants. La police s’est rendue sur les lieux accompagnée de la juge de paix de Pétion-Ville Nancy Cléopard. Après constat, nous avons procédé à l’arrestation de la coupable présumée », raconte-t-il.

Roseline Alcide placée dans un centre psychiatrique

Le commissaire adjoint de Pétion-Ville a par ailleurs indiqué que la coupable présumée n’avait pas d’antécédent judiciaire. « Son nom ne figure pas dans notre base de données. Dans les conversations que nous avons eues avec elle, on s’est rendu compte qu’elle n’est pas lucide. En conséquence, nous avons demandé au juge de lui accorder mainlevée afin que nous puissions la conduire dans un centre psychiatrique. Elle y a été admise depuis hier soir », a fait savoir Sonnis Narcisse, soulignant parallèlement qu’une enquête a été ouverte autour de l’affaire. Le journal a tenté vainement d’avoir une réaction du directeur du centre où Roseline Alcide est admise.

Pétion-Ville, deux faits insolites en une semaine

Par ailleurs, un autre fait insolite a provoqué émoi et remous en début de semaine. En effet, Monique Étienne Bernier est morte calcinée à l’intérieur de sa maison. Le crime est attribué à une de ses filles. Questionné sur cette affaire, le commissaire Sonnis Narcisse a indiqué que le bureau d’enquête du commissariat de Pétion-Ville a été saisi. « On a avancé des thèses difficiles à prouver. Certains parlent de litige entre la fille et sa mère. D’autres indiquent que la fille a perpétré le crime pour pouvoir jouir des biens de sa mère. D'autres, enfin, affirment que la fille a tué sa mère parce que celle-ci n’était pas d’accord avec son orientation sexuelle, etc. La police n’est pas encore en mesure de dire si elle a effectivement commis le meurtre. Nous n’avons pas eu le temps de l’interroger, car elle a pris la fuite », explique-t-il, assurant que la coupable présumée est recherchée. Sur une station de radio de la capitale, l’accusée a fait savoir que sa défense est assurée et a démenti son implication dans le meurtre de sa mère. Elle s’est dit victime de diffamation de la part de ses sœurs et de la clameur publique.  

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".