3 journées consacrées au drapeau et au civisme à l’église Saint-Louis Roi de France

PUBLIÉ 2019-05-15
Du 17 au 19 mai 2019, la paroisse Saint-Louis organise une série d’activités à l’occasion de la Fête du drapeau et de l’Université et de la Journée des professeurs. Au programme, une conférence avec deux érudits, une parade en hommage à notre bicolore, sans oublier une foire gastro-artisanale. En un mot, une belle brochette d’activités pour s’occuper durant ce week-end !


C’est au constat que le civisme n’est plus cultivé dans notre pays comme c’était le cas jadis qu’a jailli l’idée d’une mobilisation au sein de la paroisse Saint-Louis Roi de France il y a deux ans. Altagrace Hyppolite Elie, membre du comité culturel de la paroisse, déplore le fait que les enfants aujourd’hui sont pour la plupart irrespectueux envers les inconnus. Emmanuelle Eugène Sainvil, elle, membre du comité de l’éducation, est dérangée parce que la fête du Drapeau en Haïti est "devenue une occasion pour des fêtes de dj, des escapades à la mer ou en montagne". « Tout cela n’est pas dans l’esprit de cette fête. Nos ancêtres ne méritent pas qu’on les traite de la sorte », confie l’éducatrice. Nos deux interlocutrices constatent aussi que notre société n’accorde pas ou que peu de faveur à nos enseignants. « Il n’y pas de société sans un éducateur », rappelle Altagrace. C’est donc la somme de toutes ces idées que partage l’ensemble de la communauté de l’église Saint-Louis Roi de France qui est derrière ce tridium autour du civisme et du drapeau.

L’activité a été reportée à plusieurs reprises en raison des différentes crises qui se sont échelonnées au cours des deux dernières années. Elle a mobilisé beaucoup d’énergie. Les quelques sponsors qui ont répondu n’assurent qu’en nature : t-shirts, bouteilles d’eau, banderoles…

Au programme de ces trois jours, il y a une conférence sur le thème « Notre drapeau, une page, une porte sur l’avenir ». Elle sera animée le 17 mai, à compter de 4 h, en l'église même, par le père Wiliam Smarth et l’écrivain Gaëthan Mentor. En addition à  cette presentation, le public pourra assister ce-jour-là à la décoration de plusieurs professeurs émérites de la paroisse et issus de bien au-delà. Il y aura aussi une exposition qui présentera les différents drapeaux que le pays a adoptés depuis les débuts de la nation. Des présentations sur Justin Lhérisson et Dantès Bellegarde, littérateurs qui ont collaboré respectivement à l’écriture de l'hymne national La Dessalinienne et à l’institution de la fête du Drapeau et de l’Université selon leur recherches.  

Le plat de résistance de ces trois jours, c’est bien la marche qui partira le lendemain dès 7 h à la place du Canapé-Vert pour aboutir à l’Eglise Saint-Louis Roi de France. Elle a pour thème « Legliz ak jenès la ap mache ak drapo, senbòl peyi a » L’activité sera lancée avec un discours de circonstance. Une cérémonie du drapeau sera organisée avec le soutien des policiers du sous-commissariat du Canapé-Vert. A l’église, la foire gastro-artisanale sera permanente durant les 3 jours de l’activité.

Les deux éducatrices encouragent le public à se présenter en grand nombre pendant toute la durée des différentes activités qui participent d’un réveil au civisme. « Foi religieuse ne va pas sans civisme », rappellent-elles. Elles avancent aussi qu’il n’est pas trop tard ni pour ceux qui veulent supporter les activités ni pour ceux qui souhaitent s’inscrire à la foire à titre d'exposants. Pour la deuxième, une modique somme de 250 gourdes vous donne droit à une installation sur le site. Pour l’acquitter, il suffit de se rendre à l’église avant ou pendant le tridium.    



Réagir à cet article