Le cas Haïti avril 2019

Publié le 2019-04-26 | Le Nouvelliste

Le pays a, le vendredi 26 avril 2019, un président à sa tête. Il y a un premier ministre nommé par lui qui attend la ratification de sa politique générale par les chambres depuis plus de quinze jours. Dans les deux branches du Parlement, le président et son premier ministre bénéficient du support d’une confortable majorité.

Ça, c’est sur le papier.

Dans les faits, le président est en train de négocier avec des partis politiques pour qu’ils intègrent le prochain gouvernement. Cela a été fortement suggéré au président Jovenel Moïse par ses alliés de la communauté internationale. Ces partis politiques veulent présenter leur propre premier ministre et disposer de ministères régaliens. La majorité parlementaire présidentielle veut à tout prix garder le contrôle du prochain gouvernement.

Présidence, Parlement, partis politiques, diplomates, les forces en présence ne s’entendent sur rien.

En même temps, la question sécuritaire inquiète tout le monde. La police n’a pas de moyens. Les autorités politiques n’ont pas de volonté. Les bandits s’enhardissent chaque jour un peu plus et nouent des alliances pour élargir leurs bases. Le climat se détériore et les conséquences sont plus graves chaque jour.

Chacun se plaint. Tout le monde attend. Un miracle ou le déluge.

Quand on demande aux citoyens leurs attentes, on récolte de plus en plus de réponses qui prônent une tabula rasa qui mélange pêle-mêle un grand appétit pour la fin de la mainmise du Parlement sur le partage du pouvoir, la refonte de la Constitution sans passer par les Chambres, l’abolition du poste de premier ministre, l’application sans jugement des peines les plus sévères contre tous les présumés dilapidateurs de fonds publics et l’émergence de compétences et de compétents dans les postes clés.

Il n’y a pas de formules pour arriver à ces résultats. L’équation est à mille inconnues. On rêve de lendemains meilleurs.

Frantz Duval duval@lenouvelliste.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".