Carte blanche à Jean-Claude Boyer

Préférence pour certains mots

Les mots du parler haïtien

Publié le 2019-04-15 | Le Nouvelliste

Vous me demandez de citer le verbe que j’aime le plus dans la langue française, je vous réponds : lamper. Le contact de la langue avec le palais pendant que je déguste un  mets ou que je prends une bouchée, je trouve que c’est le comble de la satisfaction et la justification (peut-être l’essence) de toute l’aventure humaine. Dans la condition humaine, que ce serait mièvre (moche) si on ne pouvait pas lamper ! Il n’a pas d’équivalent en créole haïtien, à tout le moins j’opterais pour l’orthographe de « lanpe ».

Deuxième préférence : souvren. Nous ne somme plus dans le gustatif. On est en plein dans le social, un social mouvementé. Dans le temps, dans la bouche des aînés fusait une exclamation : « Pèp souvren » ou « A se pèp souvren ! » Dans une situation insurrectionnelle, c’est l’excuse vite trouvée. Signification : ils agissent selon leur bon vouloir.

J’ai toujours développé une aversion, fort compréhensible, pour les anophèles. Qu’ils sont nuisibles, dérangeants ! Aussi assailli par une nuée d’anophèles, je m’écriai : « Marengwen yo souvren ! ». À mes oreilles, leur musique est désagréable tandis que, dans mes bras et à mes jambes, ils font la pluie et le beau temps.

Par ailleurs, j’ai déjà marqué ma préférence pour « epav » que ma mère Nélia avait féminisé : epavlin. Le mot signifie : Personne sans occupation qui s’en va vagabonder. Exemple : Une grande personne lâchait dans le temps : « Gade lè epav la ! » Vous voyant enfin arriver alors que vous étiez parti faire une course.

En me livrant à ce petit jeu de féminisation, « defo » donne « defolin », « siwo » donne «siwolin »

Le 10 avril 2019, aux nouvelles un protestaire, à l’occasion d’une conférence de presse, lâche : « Moun yo bouke… » (Ils sont fatigués de …). Effectivement, « bouke » a le sens de « fatiguer ». Il a aussi le sens de « s’essoufler » ou «  essouflé ». Au terme d’une longue marche, vous pouvez lâcher : « Mwen te bouke yon bouke » (Que je me sentais essouflé ! Que j’étais rendu !)

Enfin, dans l’insouciance de l’enfance, nous invitions un camarade : «  An nou boukante ! » (Échangeons). Il pouvait s’agir d’objets auxquels nous ne tenons pas vraiment (auxquels nous ne sommes pas tant attachés). De plus, dans les informations, on surprenait un propos du genre : Nou boukante pawòl (Nous avons échangé nos points de vue). Qu’en dites-vous ?                                                                                                                                               

Jean-Claude Boyer jc2boyer@yahoo.com                                                                                                                                                                                       Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".