2e édition de Konbit pou Chanjman : les 16 gagnants sont connus

PUBLIÉ 2019-04-08


Lancée pour la célébration des 10 ans de la Fondation Digicel, la deuxième édition de « Konbit pou chanjman » a récompensé, le jeudi 4 avril 2019, les 16 projets gagnants à l’hôte Marriott, à Turgeau. Issus des 10 départements du pays, chacun de ces projets sera financé par la compagnie rouge et blanc pour la somme de 800 000 gourdes.

Il est 7 heures passées de 14 minutes. Au premier étage de l’hôtel Marriott, le décor est planté pour la nomination des 16 projets gagnants de la deuxième édition de « Konbit pou chanjman », cette initiative de la Fondation Digicel visant l’amélioration des conditions de vie dans les communautés. Cadres de la compagnie, invités de marque, journalistes et surtout les finalistes, tout le beau monde est là, sur son 31. Ils n’attendent que le coup d’envoi de Kako, costume rouge et chemise bleu ciel, qui, comme l’année dernière, fait office de maître de cérémonie.

Après les propos du PDG de la Digicel Maarten Boute renouvelant l’engagement de son entreprise à œuvrer dans le social et la présentation des 25 projets requis pour la finale, les gagnants sont finalement connus. Dans la salle, fiers comme des paons, ils se succèdent sur le podium afin de recevoir leur plaque. Ils sont 16 organisations avec des projets communautaires axés notamment sur les problèmes sociaux de base récurrents au niveau des dix départements du pays tels que : assainissement, santé, alimentation, environnement, éducation…

Ce sont : Rasanbleman peyizan ‘’Hatte Sance’’ pou yon demen miyò (RaPHaDeM) de l’Artibonite ; Action communautaire pour l’éducation et le développement autour du Lac de Péligre (ACEDLP) du Centre et Union des jeunes progressistes de Maissade (UJPM) du Centre ; Mouvement des femmes pour le développement de la Grand’Anse (MOFEDGA) ; Initiative haïtienne pour l’encadrement des paysans défavorisés des Nippes (INHEPADEN) ; Association producteurs vanille Limbé (APROVAL) ; Groupe de recherche en environnement et en développement agricole (GREDA) du Nord-Est et Lavi Pou Timoun Yo (LAPTY) du Nord-Est ; Association des jeunes progressistes de Wane-Solon (AJPW) du Nord-Ouest ; Union des jeunes progressistes pour l’avancement de Grand-Bois Cornillon (UJPAGC), Centre haïtien pour la promotion de l’agriculture et la protection de l’environnement (CEHPAPE), Fraternité Notre-Dame et La maison de l’Arc-en-ciel de l’Ouest ; Groupe d’entraide pour le renouveau d’Haïti (GERH) du Sud ; Coordination régionale des organisations du Sud-Est (CROSE) et Union des associations des pêcheurs de Marigot (UNAPMA).

Si une somme de 700 000 gourdes était prévue pour le financement de chacun de ces projets, en raison de la dévaluation de la gourde, la Fondation octroiera dede préférence 800 000 gourdes. À noter également que des 16 projets gagnants, celui de UJPAGC,compte tenu de l’urgence des habitants de Cornillon Grand-Bois à s’alimenter en eau potable, est déjà en cours et financé. Il consiste en la réhabilitation de la source d’eau Penigot qui aura à desservir 3 sections communales et approvisionner 35 000 bénéficiaires.



Réagir à cet article