Haïti : un regard sur le tourisme de santé

Publié le 2019-04-09 | Le Nouvelliste

À l’occasion de la Journée mondiale de la santé le 7 avril 2019, Sco Tour Haïti (STH), une institution qui fait la promotion du tourisme local en Haïti, en a profité pour inviter entre autres les acteurs des secteurs public et privé ainsi que toutes autres institutions en Haïti à jeter un regard sur le tourisme de santé qui est en train d’avoir une place prépondérante dans le monde. Qu'en est-il d'Haïti qui ne dispose même pas d’un système de santé adéquat pour desservir sa population ainsi que certains étrangers d'aujourd'hui?

D'abord, le tourisme de santé c'est quoi ?

Actuellement, le tourisme de santé est très en vogue par rapport aux différentes maladies qui se développent à travers le monde. Les gens voyagent de partout pour avoir des soins de santé et de bien-être agréable. Pour nous-mêmes en Haïti qui possédons une richesse en histoire, culture, tourisme et autres, il faut aller chercher ces visiteurs en quête de bien-être et les attirer.

Que faire ?

On sait qu'en Haïti on n’a pas un système de santé adéquat pour desservir la population et les étrangers. Dans ce cas, une prise de conscience générale en matière de bien-être et soins de santé est de mise et à considérer.

Pour ainsi dire, Haïti a des médecins compétents et de qualité dans divers domaines de la santé. Toutefois, il faut les utiliser et les exploiter à bon escient. Les institutions publiques, privées et autres institutions connexes comme l’OPS-OMS, le Ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP), le ministère du Tourisme, etc., doivent se mettre ensemble pour changer, transformer et renforcer le système sanitaire haïtien très négligé,  ce, afin de passer à un niveau de standardisation en termes d'équipements, de matériel approprié, pour que tout le monde ait convenablement accès au soin de santé et de bien-être.

Les institutions touristiques, de leur côté, doivent avoir une très bonne réputation nationale et internationale en infrastructures et équipement médical normal, en offrant des services comme le spa, la thalassothérapie, la massothérapie, le yoga, entres autres.

Le tourisme de santé recouvre les types de tourisme ayant pour motivation première de contribuer à la santé physique, mentale ou spirituelle à travers des activités médicales de bien-être.

Ainsi, nous partageons avec vous quelques facteurs qui influencent le tourisme de santé, selon Budapest Métropolitan University :

1) l'épuisement mental et physique;

2) le stress dû au travail et à une vie très remplie;

3) la solitude;

4) la volonté d'être plus heureux;

5) le besoin de réhabilitation;

6) le besoin de développer l'estime de soi;

7) le souhait de mener une vie simple, etc.

Le tourisme a un impact considérable sur les sociétés, les économies et les cultures des différents pays concernés. Pour entretenir un tourisme de santé, un pays comme Haïti doit gérer toutes ses ressources d'infrastructures hôtelières et ses compétences en médecine,  satisfaire ses besoins économiques et sociaux et bâtir une bonne réputation.

Quelques chiffres importants du secteur

Le secteur du tourisme médical qui rapportait déjà en 2015 quelque 60 milliards de dollars (56,2 milliards d'euros) devrait augmenter de 25% par an sur la prochaine décennie, selon une étude récente de Visa et Oxford Economics. Aujourd'hui, de nouveaux États se lancent dans la course, notamment Dubaï, qui dit avoir accueilli en 2015 près de 300 000 personnes venues des Émirats pour des soins, dont 30% originaires de pays arabes. C'est pour vous dire que c'est une offre alléchante à ne pas laisser et qu’il faut en profiter.

En outre, la pratique du tourisme de santé est possible en Haïti avec la participation de tout un chacun. Cuba, l’un des pays de la Caraïbe, est très réputé pour la qualité de son service au niveau de santé.  Il reste encore une chance pour Haïti de faire la même chose avec des ressources humaines de grand calibre dans le domaine de la santé, des infrastructures et matériels appropriés pour le faire fonctionner comme le veut la règle. L’implication, l’engagement et la participation de tous sont recommandés pour le tourisme de santé en Haïti.

La relation entre tourisme et santé a toujours existé. Ces dernières années, cette relation a encore plus évolué, en incluant plusieurs acteurs à promouvoir ce secteur en le rendant plus instructif et attrayant. De nombreux pays proposent même des packages visant le tourisme médical pour pouvoir donner l’accès aux voyageurs intéressés qui se déplacent pour raison de santé ou autres de profiter de leur séjour. Évidemment, les acteurs concernés  en profiteront pour augmenter leurs chiffres d’affaires en matière touristique.

Compte tenu de la médecine traditionnelle encore appelée médecine alternative, connue pour sa souplesse, sa diversité et son caractère holistique, de grandes institutions dans le domaine médical national et international considèrent la médecine traditionnelle comme un atout et un complément vis à vis de la médecine conventionnelle. Sachant qu'Haïti est l’un des pays les plus réputés pour sa médecine traditionnelle, il est  temps de regarder nos médecins traditionnels d'un œil plus conciliant, plus tolérant, plus ouvert, de considérer des «machann fèy», des sages-femmes comme de véritables professionnels dans ce domaine. Tout en tirant le bon grain de l’ivraie en investiguant, en collectant, en analysant et en les promouvant. Sans oublier qu’il faut à tout prix décourager les mauvaises pratiques et de se prémunir contre le charlatanisme.

À cause de l'apport inestimable de la médecine traditionnelle à la production et à la prévention de la santé, il est temps de comptabiliser parmi nos richesses les plantes, les herbes, les minérales et les thérapies spirituelles dont les vertus contribuent chaque jour à la santé générale de notre population comme un facteur qui pourrait faire rentrer plus de devises étrangères dans notre économie, en mettant les structures nécessaires à la portée de nos compatriotes maîtrisant ce domaine afin qu'ils puissent apporter leur savoir-faire à la contribution dans cette société. Sans oublier le MSPP qui devrait s’impliquer davantage à rendre l’environnement plus sain et plus approprié pour un afflux des touristes en Haïti pour créer des emplois et réduire le chômage dans le pays.

Emeraude Jennifer MATHIAS

Eunice CINCIR

Chrisla CELESTIN

Etudiantes licenciées et finissantes de l'Université Quisqueya (UNIQ)

info.scotourhaiti@gmail.com

Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".