Arrêt à Miami réussi pour le #BayoTour2019 !

PUBLIÉ 2019-04-01
Et l’aventure continue ! Après Chicago, Montréal, Boston, Washington DC et New York, c’était au tour de Miami d’accueillir, le vendredi 29 mars, son édition de Bayo. Le public a profité pendant plusieurs heures d’une animation musicale assurée notamment par les dj Nicky Mix, Gardy Girault et Michael Brun, l’initiateur de cette tournée qui vise à apporter la musique haïtienne au monde. Les artistes 5 Lan, Paul Beaubrun, Anie Alerte, Balalatet, Dro, J Perry, Kanis, Mikaben et Steves J Bryan ont offert de belles prestations. Les invités surprise Baky Kevin Lyttle, Mr Eazi, Major Lazer et les messieurs de Team Lobèy, ont, quant à eux, créé la sensation au Little Haiti Cultural Center.


« Le spectacle est ‘’sold out’’ », « nous vous réservons plusieurs belles surprises » … Combien de fois n’avons-nous pas entendu ces formules toutes faites qui sont en fait destinées à attirer du monde dans un spectacle ? Mais pour l’édition de Bayo, il ne s’agissait pas d’un simple coup de marketing des organisateurs. Après le succès de l’activité dans d’autres villes, notamment à New York et Boston, le public est resté aux aguets et n’a pas attendu pour retirer son ticket vendu exclusivement en ligne. Résultat : les retardataires n’ont effectivement pas pu avoir accès au site le jour J. Pour ce qui est des surprises, Michael Brun en avait réservé de bien bonnes à l’assistance, allant d’un rappeur haïtien adulé à une star de l’afrobeat. Mais on va y revenir… Commençons donc par le début !

C’est une chose de parvenir à motiver des fans haïtiens assez pour les porter à acheter leur billet à l’avance. Mais c’en est une tout autre de réussir à les faire arriver à l’heure. Ainsi, le numéro de Bayo de Miami bat de l’aile un moment, le temps que la foule se rassemble, que l’ambiance s’installe. Les dj Nicky Mix et Gardy Girault accompagné du percussionniste Youry Vixamar pour l’occasion, donnent le ton de la soirée. La tension monte d’un cran avec l’arrivée sur scène de 5Lan. Le temps d’une chanson – « Ill yayad » – celui qui se fait appeler « machann gouyad la » chauffe l’assistance. Un bel accueil, quoiqu’avec moins de fougue, est aussi réservé à Paul Beaubrun qui sert une prestation électrique marquée notamment par sa reprise du titre « Ayizan » de Mizik Mizik en duo avec la chanteuse Anie Alerte.

Quand Michael Brun, chemise hawaïenne et énergie à revendre, investit la scène, le public est chauffé à blanc. L’ancien étudiant en médecine qui a réussi à percer sur la scène internationale à titre de dj et producteur ne tarde pas à démontrer son talent derrière la console. Plus encore, en parfait hôte, Michael met un terme au travail de Chelo Chelo et Success Jr qui faisaient office de MC et introduit lui-même ses invités. Niska, dont les fans chantent à tue-tête les paroles des chansons ; Steves J Bryan, qui déclenche carrément l’euphorie ; Mika, qui, avec son tube « Ayiti se », rend nostalgique l’assistance composée en grande partie de membres de la diaspora, avant d’apporter un peu de vibe caribéen avec l’Antillais Kevin Lyttle, tous sont acclamés par le public.

Et la fête ne s’arrête pas. Dro fait miroiter des vacances aux festoyeurs. Mr Eazi fait sensation, et personne ne semble lui tenir rigueur de n’avoir chanté qu’une chanson. Balalatet, qu’on avait surtout vu ces derniers dans son costume de dj – DJ Bullet – s’érige en animateur et se met au-devant de la scène. Baky reprend « Doub Blan » pour le plaisir d’un public survolté. Quant à Major Lazer, c’est bien la cerise sur le gâteau. Walshy Fire, qui débarque sur la scène Prestige en main, mentionne au passage son show en Haïti annulé en décembre dernier et assure que ce n’est que partie remise, tandis que Diplo s’active sur les platines aux côtés de Michael Brun. La bonne ambiance est encore au rendez-vous quand J-Perry, Anie Alerte, Paul Beaubrun et les messieurs de Team Lòbèy investissent (à nouveau pour certains) la scène. Un peu avant 1 heure du matin, Rara Lakay emmène à sa suite une foule fatiguée, mais pas assez pour résister aux sonorités des vaccines.

Une autre soirée réussie au compteur pour le BayoTour2019 qui s’arrêtera dans les jours qui viennent à Orlando et à Atlanta, avec sans doute cette même énergie et encore de plus agréables surprises. Un tour mené par un Michael Brun déterminé, nullement enclin à se laisser décourager par les multiples commentaires pas toujours positifs sur les réseaux sociaux qui suivent chacun de ses shows.



Réagir à cet article