2000-2019: un début de siècle mitigé pour le système de santé haïtien

L'organisation «Big Bang Santé» a réalisé une série de conférences à l'auditorium de la Faculté de médecine et de pharmacie de l'UEH visant à passer en revue le système de santé haïtien de 2000 à 2019. Si les conférenciers ont souligné quelques avancées, c'est pour mieux asseoir le diagnostic d'échec d'un système de santé qui n'a pas su garder la cadence à l'ère de la technologie

Publié le 2019-04-12 | Le Nouvelliste

Pour parvenir à cette lourde tâche, le Dr Josette Bijou a fait confiance à sa mémoire de médecin de plus de 50 ans de carrière.
Elle est celle qui oeuvre dans le système depuis la présidence de Duvalier. Observatrice de la situation actuelle, elle n'a pas mâché ses mots pour parler de la situation sanitaire en Haiti.
«Le premier grand chambardement de notre système de santé date de 1991 où l'on a cru bon de remplacer des spécialistes en santé publique à la tête de certaines directions par de jeunes médecins non spécialisés en santé public sous prétexte de couper le pont avec l'ancien régime», a expliqué le Dr Josette Bijou qui avait dirigé le grand Sud quand le pays était divisé en deux grandes régions sanitaires.

À partir de ce chambardement, il n'est plus étonnant que le système de santé aille de mal en pis, puisque les gens qu'il faut ne sont pas à la place qu'il faut, croit le Dr Bijou.
Durant son passage à la tête du ministère de la Santé publique et de la Population, le Dr Josette Bijou avoue avoir usé de toutes ses forces pour rectifier le tir. Elle arrive même à convaincre ses pairs de prioriser une amélioration des conditions de travail à l'hôpital général sur certaines activités festives dont le carnaval. À travers l'Association haïtienne de santé publique, elle a proposé une journée de réflexion en vue de freiner le nivellement vers le bas de l'état de santé des Haïtiens.

Pour sa part, le Dr Garnel Michel, l'un des conférenciers de la semaine, a mis l'accent sur la nécessité de travailler pour une couverture sanitaire universelle. «Après chaque épisode de maladie, les gens deviennent plus pauvres et donc incapables de se payer des soins de qualité», a fait savoir le medecin.

Pour pallier à ce problème, le Dr Garnel Michel, ancien responsable du centre ambulancier national, pense qu'il faut travailler pour créer un système de protection sociale. "Il faut mettre fin à la stratification de la société à travers les hôpitaux, tout le monde doit avoir accès à des soins de qualité".

Dans un pic de colère face à "l'inacceptable", le Dr Garnel Michel déclare "qu'en Haiti, l’incapacité du système de santé à prévenir des maladies, à réduire la mortalité infantile et à prendre en charge les femmes enceintes, les victimes d’accidents ou de non assistance dans certaines zones voire dans certains hôpitaux; Cette faiblesse du secteur de la santé est plus criminelle que les meurtres de tous les zenglendos et de tous les bandits et les mercenaires réunis".
Conscient de l'urgence d'instaurer un cadre de mis en place de la couverture sanitaire universelle, le Dr Ronald Laroche a dressé des pistes à exploiter pour arriver au bon port. Il a plaidé pour une valorisation des mutuelles, une meilleure gestion de l'information en santé et un fond d'assistance sociale. 
" A partir du moment où il y a ce fond, les compagnies d'assurance vont investir un peu plus la prévention des maladies et, les revenus accumulés seront réservés pour les grandes urgences sanitaires", a souligné le PDG de DASH qui soutient que, ce faisant, le pays pourra ne plus dépendre de l'aide internationale pour faire marcher son système de santé.
L'économiste Kesner Pharel a fait une analyse approfondie de la part du budget national alloué à la santé qui explique en grande partie les différents problèmes de notre système de santé.
Quand on diminue le budget de la santé, avance l'éconimiste Kesner Pharel, il y a subséquemment une diminution d'intrants qui explique une diminution dans la qualité des soins. Parallèlement, on prescrit  tous les intrants aux patients qui sont déjà pauvres.
L'économiste a profité pour faire une plaidorie en faveur d'un plus grand investissement du secteur privé dans le système santé.
"Investir dans le système de santé, c'est investir dans le développement puisqu'une population en bonne santé a une plus grande force de travail".

Dr Georges Christopher responsable de l'organisation de Big Bang santé se dit satisfait de l'intervention des différents conférenciers. Il croit qu'il est important de faire un bilan minutieux des choix antérieurs en vue de mieux adresser les problèmes de demain. Cette série de conférences a été organisée en prélude du congrès national de Big Bang santé.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".