Des uniformes flambant neufs pour Inyon E.K et Porofoc FC

PUBLIÉ 2019-03-26


Initié par Sky Boul, Champ Joma, ce championnat de football réunissant des entreprises de la zone métropolitaine était destiné à offrir des équipements de foot complets à des équipes d’enfants des milieux défavorisés. Ainsi, la première distribution s’est tenue le mardi 26 mars 2019 à Cité Soleil, et à quelques lieux du Pont-Rouge, où Inyon E.K (Espòtif Klèb) ainsi que Porofoc ont reçu des uniformes flambant neufs.  

Cité Soleil, quartier 3 BB. On franchit la barrière verte de SAKALA, siège social de Inyon E.K. Dans la cour, des enfants, sac au dos, crampons vissés, le regard curieux et vif, nous accueillent avec un sourire timide. Kako, excité comme un puce, joue au chef d’orchestre et explique à tous ces petits yeux inquisiteurs la raison de notre visite. Après avoir trop aiguisé leur curiosité, Monsieur Champ Joma tire un premier maillot du paquet. Jaune à l’instar de ce soleil qui brille de mille feux sur leur terrain de foot, jaune comme leur sponsor Ti Malice. « Waaaw ! », s’exclame l’un des petits, ne pouvant contenir sa joie de porter des équipements neufs de la marque Joma. S’en vient ensuite les shorts, les bas, les chasubles et trois ballons. Sans tarder, chacun enfile son uniforme pour défiler et poser tête altière et haut le front pour la photo. « Je dis un grand merci aux initiateurs. Je suis très content de recevoir ce bel uniforme », s’enthousiasme Kelly Bellebranche, capitaine de Inyon Espòtif Klèb.

Le même scénario se produit quelques instants plus tard, à quelques lieux du Pont-Rouge, non loin de l’ancienne piste d’aviation. Sur un vaste espace marquant l’avortement d’un grand espace de jeu en gestation. Ce qui aurait dû être à première vue l’endroit idéal pour les amateurs de foot et de basketball a été troqué contre un lieu lugubre où poussent désormais les herbes sauvages servant à nourrir bœufs et cabris de la zone. Mais, en dépit de tout, les enfants de la Porofoc, sourire de banane, recevant fièrement leur tenue blanc et rouge, essayent de chasser la morosité des lieux en s’y entraînant régulièrement. « Je me sens bien et je suis très content de l’initiative », s’exalte Fedson Joassaint, faisant également office de capitaine à la Porofoc. Fedson évolue en milieu de terrain offensif.

Parrain des deux équipes avec Ti Malice et les produits Magic, David Brandt, vice-président du groupe Brandt, se dit très heureux de faire partie de ce projet. « Ce sont tous des jeunes. Ils représentent l’avenir du pays. C’est une très bonne initiative et c’est un moyen pour nous de permettre à ces joueurs de voir qu’en Haïti, on est aussi capable de faire de bonnes choses », explique l’entrepreneur après une visite guidée effectuée par les joueurs dans son fief à Cité Soleil.



Réagir à cet article