La semaine américaine d’Haïti

Publié le 2019-03-22 | Le Nouvelliste

Les États-Unis d’Amérique ont pris la main, depuis le mois de décembre dernier, dans la conduite du dossier Haïti. Ils s’impliquent pour régler leur agenda. Pour remettre Haïti dans leur orbite. Pour éviter qu’encore une fois, le pays fasse le saut dans l’inconnu d’une transition non planifiée.

Sur leur route, il y a la présidence de Jovenel Moïse qui bénéficie de leur action comme d’autres responsables haïtiens avant lui.

Cette semaine, que ce soit avec la visite du sénateur Marco Rubio, la présentation du rapport sur les impacts de la contrebande ou le mini sommet de ce vendredi, le point culminant est atteint.

Le président haïtien est à la table de Donald Trump pour ce qui peut devenir la plus importante initiative américaine pour la région Caraïbe depuis les projets du président Ronald Reagan dans les années 80. Les Américains s'impliquent dans le déséquilibre des relations commerciales entre Haïti et son plus proche voisin. Des investissements américains sont promis comme au début des années 70

Haïti doit cependant faire ses devoirs. Personne n’applique mieux le dicton « aide-toi, le ciel t’aidera » que l’Amérique qui a inscrit sur son dollar si fameux « In God we trust » comme devise.

Ce vendredi, pendant que le président et ses conseillers politiques dissertaient à Mar-a-Largo, il n’y avait personne à la réunion sur la contrebande à Washington. La contrebande fait perdre des centaines de millions de dollars au pays chaque année, particulièrement à travers la frontière qui sépare les deux pays qui se partagent l’île d’Hispaniola. Personne.

Ce même vendredi, de la capitale américaine, une mauvaise nouvelle est venue. Le Fonds monétaire international (FMI) a décidé de geler le processus devant aboutir au décaissement dans les trois ans à venir de 229 millions de dollars en faveur d’Haïti. Ce prêt préférentiel à 0% d’intérêt devra attendre que le pays se dote d’un premier ministre et d’un budget pour qu'il entre en application.

Les conséquences de la crise provoquée par le président Jovenel Moïse pour se débarrasser de Jean-Henry Céant lui reviennent comme un boomerang.

Haïti et son président. Haïti, plus que son président, n’a rien gagné pour le moment de la belle semaine américaine de Jovenel Moïse. Sinon des promesses supplémentaires en US. 

Le chef de l’Etat a sa photo avec Donald Trump ; Donald Trump a ses alliés pour aller au combat ; les Haïtiens attendent de voir la suite.

Même le cas de nos compatriotes en situation irrégulière et/ou illégale n’a pas été à l’ordre du jour, cette semaine.

Haïti, pour les USA, est un pion dans la bataille contre la Chine et le Venezuela de Maduro. Que représentent les USA pour nous ?

Pour revenir sur l’une des annonces concrètes de ce vendredi, ce n’est pas la première fois que l’on promet à Haïti des investissements garantis par l’« Overseas Private Investment Corporation » (OPIC). À chaque fois, rien ne se passe. Rien de grandiose parce que Haïti ne fait pas ses devoirs. N’arrive pas à se rendre attractif comme pays pour les investisseurs. On ne doit jamais l'oublier. 

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".