Disparition/Justice

Le mandat du juge qui instruit le dossier de la disparition du journaliste Valdjimir Legagneur n’a pas été renouvelé

Publié le 2019-03-14 | Le Nouvelliste

Un an depuis que parents, épouse, amis et collègues de Valdjimir Legagneur attendent son retour. Un an depuis que le journaliste est parti en reportage le 14 mars 2018 dans la zone de Grand-Ravine pour ne plus revenir. Un an depuis que l’enquête diligentée par la police puis transférée à la justice piétine. Un an, un an de trop…Où est passé Valdjimir Legagneur ? Un an depuis que cette question demeure sans réponse et que les autorités du pays restent muettes sur le dossier.

Quatre mois depuis que le mandat arrivé à terme du juge Jean Wilner Morin qui enquête sur la disparition du journaliste Valdjimir Legagneur n’a pas été renouvelé. Depuis, le dossier n’avance pas. Selon une source judiciaire, le juge était à une phase plutôt avancée dans son instruction. « Quatre personnes ont été emprisonnées dans le cadre du dossier. Le téléphone de Valdjimir Legagneur a été retrouvé entre les mains de l’une d’entre elles », a confié au Nouvelliste notre source qui requiert l’anonymat.

Avant la fin de son mandat, le juge d’instruction cherchait à identifier les auteurs intellectuels de la disparition du photojournaliste, a appris Le Nouvelliste. « Le juge Jean Wilner Morin avait déjà auditionné le délégué départemental de l’Ouest et ancien maire intérimaire de Port-au-Prince, Pierre Richard Duplan. Le juge devait aussi auditionner le député de la troisième circonscription de Port-au-Prince, Printemps Bélizaire. Mais son mandat est arrivé à terme avant de l’avoir fait », a expliqué au journal notre source judiciaire.

Des «ossements, sans le crâne» et «un chapeau» ont été récupérés par la police sur un terrain vague, à Sillon, localité de Palema, à Grand-Ravine, le mercredi 28 mars 2018.

Ces prélèvements, mis sous scellés par un juge de paix, avaient été confiés à la police scientifique en attendant les analyses ADN afin de déterminer s'il s'agit ou non du journaliste Vladjimir Legagneur.

La police nationale avait fait savoir que ces prélèvements ont été envoyés dans un laboratoire à l’étranger pour analyse. Prêt d’un an après, la police n’a jamais communiqué sur les résultats du test de l’ADN. Ces résultats n’ont jamais été acheminés au juge qui instruit l’affaire, selon notre source.

« Jusqu’à présent, il est porté disparu. Dès que cette information avait été connue, la police avait aussitôt déclenché une enquête et le dossier avait été acheminé aux autorités judiciaires », a déclaré le commissaire Michel-Ange Louis Jeune, porte-parole de la PNH le mercredi 13 mars 2019 lors d’une conférence de presse.

L’épouse du journaliste Vladjimir Legagneur, Fleurette Legagneur, avait reconnu le chapeau que portait son mari avant sa disparition au cours d’une rencontre avec les enquêteurs de la police judiciaire. Ce chapeau ainsi que deux fémurs frais ont été retrouvés au cours d’une intervention de la PNH sur un terrain vague à Sillon, non loin du quartier de Grand-Ravine, la même zone où le journaliste avait été porté disparu le 14 mars 2018.

« Nous avons découvert un charnier au cours de l’opération. Cela dit, le journaliste ne serait pas l’unique victime des forfaits de ces bandits. Nous sommes déterminés à aller identifier et arrêter tous ceux qui sont impliqués dans des actes de banditisme à Grand-Ravine », avait assuré le directeur général de la police nationale, Michel-Ange Gédéon.

Le juge Jean Wilner Morin attend le renouvellement de son mandat pour poursuivre l’instruction du dossier, a avancé notre source judiciaire. La corporation et l’épouse du journaliste Vladjimir Legagneur, Fleurette Legagneur qui se trouve actuellement à Paris dans une exposition en hommage à son mari, attendent aussi depuis 12 longs mois des réponses à la question : « Où est passé Vladjimir Legagneur ? »

Robenson Geffrard

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".