La consécration de Frè Gabe !

PUBLIÉ 2019-03-12
Le dimanche 10 mars 2019, la communauté évangélique avait rendez-vous au Palais municipal de Delmas pour la vente-signature du premier album du jeune rappeur Frè Gabe. Un premier pas également pour cette tendance musicale dans le milieu, puisque c’est le premier album présenté par un rappeur évangélique. Dès 2 h pm, les gens se pressaient autour du site. Et jusque tard dans la soirée, l’engouement du public est resté à son paroxysme.


Ce fut un véritable marathon pour accéder au lieu du spectacle. Deux longues files d’attente étaient dressées à la barrière. Une fois ce premier obstacle franchi, il fallait à nouveau patienter dans une ligne pour se procurer l’album et le faire signer par Frè Gabe. Jusqu’à 4 h pm, l’opération se poursuivait et les lignes ne désemplissaient pas. Le concert commença donc avec plus d’une heure de retard et ce sont les dj Sagesse, Holly, Nèg Chenèt La qui ont donné le ton en se relayant.

Chacun dans une prestation, les artistes Apotre, Stacy Lawrence Joseph, Maestro William, Wiliadel Denervil ont assuré la première partie du spectacle. Et même si dame pluie s’est invitée à la fête, elle n’a pu décourager quiconque. La sonorisation à l’abri, le concert a repris. Une patience magnifiquement récompensée par l’énergique groupe Apocalypse Time qui a mis le feu au milieu des gouttelettes d’eau. Frè Gabe les rejoint lors de l’interprétation de « Pa enkyete w » et le groupe termine sa prestation en beauté.

D’autres artistes ont suivi, mais l’impatience du public commençait à se faire sentir. Salomon Lyra (Salil), Stanley Georges, Frè Debras Jameson, Frè Alexis et la Chorale DEG ont performé dans la deuxième partie de la programmation. Et enfin, la vedette tant attendue de la soirée monta sur scène pour sa prestation. Faisant fi de la pluie, serré l’un contre l’autre, ils se sont régalés des flows de Frè Gabe. Le public ne voulait visiblement rater aucune miette du showman !

Frè Gabe a commencé par la première la chanson de son album, « Tout est accompli ». Les textes sont incisifs, les paroles recherchées. La foule conquise. Les slogans lancés par l’artiste lui font plaisir. Le jeune rappeur a aussi partagé la scène avec certains confrères chanteurs dont Gethro The Preacher et Stanley Georges dans quelques-unes de ses compositions.

Plus qu’un concert, plus qu’une vente-signature, Frè Gabe vient de signer sa consécration. Le rap, en ce soir-là, a cessé d’être une tendance uniquement pour les jeunes. C’est un public de tout âge, de toutes tendances (même des artistes du monde séculier étaient présents) qui est venu en masse, bravant la pluie, pour assister au concert de Frè Gabe. Une autre ère est ouverte. Le rap, désormais confirme sa place dans le milieu évangélique. Si le « plus grand je t’aime » a été dit en silence comme l’a chanté l’artiste, ce « je t’aime » que le public lui a exprimé a été une déclaration d’amour faite à haute voix.

Vanessa Dalzon



Réagir à cet article