Et la sécheresse pour envenimer notre situation

Publié le 2019-03-08 | Le Nouvelliste

Editorial -

Le calvaire des habitants de Cornillon pour trouver un peu d’eau en vue d'étancher leur soif fait le buzz sur les réseaux sociaux et  dans les médias traditionnels ces derniers jours. Et si Cornillon était la pointe de l’iceberg ? Les déclarations du ministre de l’Agriculture Jobert C. Angrand jeudi sur Magik 9 confirment que tout le pays fait face à une nouvelle période de sécheresse. Cette information doit faire couler des sueurs froides aux ménages ,surtout ceux qui n’ont pas accès à l’eau même dans la saison pluvieuse. C’est une mauvaise nouvelle pour les agriculteurs et les éleveurs  qui dépendent de la pluie pour mener leurs activités.

Cette nouvelle catastrophe va certainement fait grimper le nombre de personnes en insécurité alimentaire à travers le pays. On peut même craindre un specte de famine surtout dans les zones rurales. 

Personne ne sait combien de temps va durer cette sécheresse, mais les informations font déjà état du désarroi des producteurs de riz de l’Artibonite. On peut imaginer que tel est aussi le cas pour tout le reste du pays. C’est pratiquement toute l’économie des paysans qui est menacée dans un contexte socio-économique difficile. Une nouvelle période de sécheresse après celle de 2014-2015 va avoir de lourdes conséquences sur notre économie. Il y a de quoi s’inquiéter. Surtout que le ministre de l’Agriculture reste évasif sur le support que le gouvernement va apporter aux victimes de cette nouvelle catastrophe.

Cette sécheresse, après les multiples catastrophes naturelles que le pays a connues au cours des 15 dernières années, doit nous interpeller sur notre vulnérabilité. Elle doit aussi nous rappeler que le changement climatique est une réalité qui nous frappe de plein fouet. À cela, il faut ajouter notre mauvaise gestion de l’environnement. Même les pires catastrophes ne nous ont pas convaincus à être responsables.

Aujourd’hui encore, le charbon de bois constitue la principale source d’énergie pour la cuisson. La gestion de nos sources est catastrophique. Avons-nous une politique de gestion des déchets ? Qui se charge de nos aires protégées ? Nos forêts, ce qui en reste, continuent d’être déboisées en toute impunité. Les lois sur la gestion de l’environnement sont jetées dans les tiroirs. Un ministère de l’Environnement a été créé il y a plus de vingt ans. Qu’est-ce qui a changé depuis ? On peut ne pas être d’accord sur les réponses à ces questions, mais, une chose est certaine, la gestion de l’environnement est le cadet de nos soucis. Pour notre malheur et celui des générations futures.

Notre situation en matière d’environnement n’est pas reluisante. On pourrait même dire que l’heure est grave. En sommes-nous conscients ? Il est visible que l’État, à travers ses différentes composantes – les mairies, les ministères concernés, les organismes déconcentrés  spécialisés -, ne donne pas le ton en matière de gestion de l’environnement. La société civile, de son côté, ne met pas les autorités face à leurs responsabilités. Pourtant, il y a péril en la demeure. La sécheresse de cette année comme les catastrophes d’hier nous le rappellent.

Avec le changements climatique, il est un fait que les catastrophes naturelles vont s'intensifier. Face à cette situation, nous n’avons qu’une seule option, nous adapter. Cela exige des moyens, des autorités à la hauteur de leurs responsabilités et des citoyens responsables. Si la politique nous divise, l’environnement doit nous unir.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".