Dialoguer en Haïti, une longue histoire…

Publié le 2019-03-06 | Le Nouvelliste

Dialoguer en Haïti a une longue histoire. Avant c’était les étrangers entre eux qui cherchaient à se parler pendant que les Haïtiens assistaient, en sujets intéressés, aux débats. Puis, les Haïtiens et les étrangers eurent besoin d’intermédiaires pour se parler. Enfin, ce sont les Haïtiens entre eux qui ne purent plus se parler. Les étrangers se sont mis à nous servir d’arbitres.

On peut prendre comme point de départ la 1re commission civile. Nous sommes au temps de la colonie. Les sujets de sa majesté le roi de France s’agitent à Saint-Domingue, la plus prospère des colonies du royaume. On connaît la suite. Les commissions se suivent, l’indépendance est proclamée le 1er janvier 1804 après de sanglantes batailles.

Dans les premières années de ce pays Haïti, des émissaires du roi de France négocient pendant des années la reconnaissance de l’indépendance nationale en échange de compensations pour les colons qui avaient perdu leurs biens lors de la débâcle des troupes de Napoléon. Haïti accepta de payer. Cela greva le budget national tout en hypothéquant les chances de développement du pays. On connaît la suite.

Pendant l’occupation américaine. Devant les velléités de rébellion de régions du pays et de couches de la population, le Congrès des Etats-Unis d’Amérique dépêcha en Haïti des commissions pour prendre le pouls de la situation. D’audition en protestation, on connaît la suite. Les Américains partirent vers d’autres cieux.

Plus près de nous, de septembre 1991 à nos jours, on peine à énumérer les différents émissaires qui ont cherché à jouer le rôle d’intercesseur entre Haïtiens pour mettre fin à nos querelles intestines. Du coup d’Etat sanglant aux différends politiques actuels, il n’est pas facile de mettre les Haïtiens autour d’une table.

En fait, à chaque fois que les mécanismes institutionnels flanchent, on passe au dialogue pour régler un point de détail en attendant la prochaine crise. L’émissaire -de l’ONU, de l’OEA, de la Caricom, du département d’Etat américain- débarque sans autre atout que de ne pas être équipé pour tout comprendre des enjeux et des jeux en présence. Souvent, dans un sens ou dans l’autre, pour le meilleur ou pour le pire, il tranche, fait la différence ou conforte les antagonistes.

L’idéal au XXIe siècle serait que nos institutions fassent leur travail, que les acteurs haïtiens trouvent tout seuls des accords, que l’intérêt public et national prime les recherches de gains partisans.

Les Sonthonax, Forbes, Caputo ou Hale ne sont que de passage. Nos problèmes demeurent. De crise en crise, elles s’aggravent. Ceux qui ramassent les parcelles de pouvoir sont plus dépourvus que leurs prédécesseurs.

Jovenel Moïse aujourd’hui n’a pas le beau rôle. Il est pris au piège d’une longue tradition de dialogue à l’issue incertaine. Ses contradicteurs ne sont pas mieux lotis. Rares sont les opposants qui ont gagné tout ce qu’ils réclamaient depuis 1991.

Qui parle du sort d’Haïti ? Reste la question pendante de tous les épisodes de dialogue.

Frantz Duval
Auteur
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".