L'ONU enquête sur ce qui s’est passé à La Saline

Publié le 2019-01-15 | Le Nouvelliste

La composante «Droits de l’homme» de la Mission des Nations unies pour l'appui à la justice (Minujusth) a ouvert une enquête sur ce qui s'est passé à La Saline, a confié au journal Sophie Boutaud de la Combe, porte-parole de ladite mission, mardi 15 janvier 2019.

« La composante des droits de l’homme a pour mandat de suivre la situation des droits de l’homme en Haïti, d’en rendre compte et de l’analyser suivant la résolution 2350 du Conseil de sécurité créant la MINUJUSTH. Cette composante représente aussi en Haïti le Haut-commissariat des Nations unies pour les droits de l'homme. Dans le cadre de son mandat, la composante des droits de l’homme enquête sur tous les évènements qui ont une incidence sur la situation des droits de l’homme dans le pays. Les résultats de ces enquêtes des droits de l’homme sont inclus dans les rapports périodiques du secrétaire général au Conseil de Sécurité ou dans des rapports thématiques le cas échéant», a poursuivi Sophie Boutaud de la Combe.

Le mois dernier, la cheffe de la Minujusth, Helen Meagher La Lime, a indiqué le mois dernier au Conseil de sécurité de l'ONU «que les enquêtes mêmes par les autorités et les organisations de défense des droits humains avancent que le service des droits de l'homme de la MINUJUSTH travaille également afin de déterminer ce qui s'est passé». Il y a des épisodes préoccupants de violence dans des les quartiers les plus connus de Port-au-Prince où l'autorité de l'État est limitée, a aussi fait remarquer la patronne de la mission, citée dans un papier de l’AP.

Hier lundi, lors de l'Assemblée nationale, des députés de l'opposition ont brandi, lors de l'intervention du chef de l'État, un poster avec un message fort: «le massacre d'Etat à La Saline le 13 novembre 2018 ne restera pas impuni. Assassins taisez-vous». Plusieurs organisations de défense des droits humains dont le RNDDH ont dénoncé un massacre d'État perpétré à La Saline, bastion de l'opposition au pouvoir. Le nom du délégué départemental, Joseph Pierre Richard Duplan, a été cité comme un des instigateurs de ce massacre. L'intéressé a rejeté les accusations. Cette administration n'a pas montré de l'empressement encore moins de l'empathie envers les victimes, ont estimé des observateurs.

 

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".