2019, canalisons nos énergies vers la relève de nos défis

Publié le 2019-01-03 | Le Nouvelliste

Les vœux pour une année 2018 meilleure que 2017 n’ont pas été concrétisées pour Haïti. Nous pouvons compter sur les doigts de la main les occasions collectives de réjouissance que nous avons connues au cours de l’année 2018. Les joueurs de la sélection du football des amputés et les joueuses de la sélection féminine U20 de football sont nos héros pour l’année qui s’achève. La participation de ces deux sélections à une phase finale de Coupe du monde nous a apporté nos rares occasions de joie et de contentement. D’ailleurs, le sport, le football en particulier, reste le seul domaine qui unit tous les Haïtiens indépendamment de leurs origines sociales, de leurs religions et de leurs niveaux d’étude.

Hormis la parenthèse sportive, l’année 2018 a été catastrophique pour Haïti. Pourtant, la nature nous avait globalement épargnés. A côté du tremblement de terre de faible magnitude qui a frappé une partie des départements du Centre, de l'Artibonite et du Nord-Ouest, le pays n’a pas connu de catastrophes naturelles majeures. La saison cyclonique a été clémente envers nous. Nous avons choisi nous-mêmes de provoquer nos calamités. Les événements des 6,7 et 8 juillet ont été les plus meurtriers. L’économie haïtienne en est sortie meurtrie. On ne sait pas combien d’hommes et de femmes d’affaires ont été décapitalisés à la suite de ces événements. Dieu seul sait combien de jeunes pleins de vigueur et d’adultes sont au chômage depuis cette date. La catastrophe de juillet a été provoquée par la maladresse du gouvernement de Jack Guy Lafontant dans la révision à la hausse des prix du carburant.

L’autre catastrophe qui a frappé le pays de plein fouet au cours de l’année 2018, c’est l’insécurité. L’administration Moïse/Lafontant n’a pas su préserver les résultats que le pays a obtenus au cours des dernières années dans la lutte contre les gangs armés. Les résidents de plusieurs quartiers de Port-au-Prince, notamment Martissant et La Saline, ont payé un lourd tribut à l’insécurité. Aujourd’hui encore, les forces de l’ordre ont du mal à déloger les gangs qui sèment le deuil au sein de la population haïtienne. Pour beaucoup de familles, 2018 est une année à vite oublier.

Aucun signe ne montre que l’année 2019 sera meilleure que l’année qui s’en est allée. Quel engagement a été pris au niveau de l’État pour éviter que les gangs armés continuent de terroriser la population haïtienne ? Y a-t-il des signes qui montrent une volonté des autorités à lutter contre la corruption qui prive l’État de ressources pour améliorer les conditions de vie des couches défavorisées ? Ce ne sont pas les beaux discours qui vont nous convaincre, mais des actions.

En dépit des prévisions peu rassurantes, nous avons le devoir de croire en une année 2019 meilleure que l’année 2018. Cela exige un ensemble de mesures, notamment une lutte acharnée contre la corruption, du sérieux dans la gestion des deniers publics et le renforcement de la justice et de la police, son auxiliaire.

2019 sera une année électorale. Jovenel Moïse va-t-il faire mieux que ses prédécesseurs ? Va-t-il pérenniser le cycle des élections truquées ou gratifier le pays d’élections libres et crédibles ? Il revient à l’administration Moïse/Céant de créer des conditions pour la tenue de bonnes élections. Il est de la responsabilité des partis politiques de présenter aux électeurs des programmes réalisables et des candidats qualifiés pour les exécuter. Les citoyens, quant à eux, doivent exercer leurs droits civils et politiques et surtout voter des programmes, non de beaux discours.

2019 peut être l’année d’un nouveau départ pour Haïti si chaque secteur prend la résolution de jouer son rôle.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".